Les actrices se rebellent contre Photoshop et la politique des retouches systématiques

PHOTOSHOP Elles en ont marre d’être retouchées plus que de raison et elles le font savoir…

Charlotte Gonthier

— 

L'actrice Kate Winslet lors de la 88e cérémonie des Oscars.
L'actrice Kate Winslet lors de la 88e cérémonie des Oscars. — Stephen Lovekin/Shutter/SIPA

Kate Winslet a toujours refusé d’être malmené au nom de la beauté universelle et surtout de l’anti-âge poussé à l’extrême. L’égérie de Lancôme refuse tout net que les campagnes publicitaires avec son image passent entre les mains de retoucheurs. Elle a d’ailleurs indiqué au magazine E ! : « Je préfère que l’on dise de moi “Elle a vieilli” plutôt que “Elle a l’air défoncé.” »
Le mannequin Chissy Teigen n’en loupe pas une non plus pour montrer son vrai visage sur Instagram. Grande épicurienne et anti retouche le mannequin n’a pas hésité à poster une image de ses jambes avec des bleus et des « marques de la vie ».

Bruises from bumping kitchen drawer handles for a week. Stretchies say hi!

A photo posted by chrissy teigen (@chrissyteigen) on

« Un sentiment désagréable »

Kerry Washington a récemment fait par de son mécontentement à la sortie du magazine AdWeek d’avril 2016L’actrice ne se reconnaît absolument pas sur cette une, d’ailleurs nous non plus. Elle l’a fait savoir sur les réseaux sociaux: «C’est étrange de regarder une photo de moi-même qui est différente de ce que je vois quand je me regarde dans un miroir. C’est un sentiment désagréable.»

L’actrice ne se reconnaît absolument pas sur cette Une, d’ailleurs nous non plus on ne la reconnaît pas. Elle l’a fait savoir sur les réseaux sociaux : « C’est étrange de regarder une photo de moi-même qui est différente de ce que je vois quand je me regarde dans un miroir. C’est un sentiment désagréable. »

So...You know me. I'm not one to be quiet about a magazine cover. I always celebrate it when a respected publication invites me to grace their pages. It's an honor. And a privilege. And ADWEEK is no exception. I love ADWEEK. It's a publication I appreciate. And learn from. I've long followed them on Twitter. And when they invited me to do a cover, I was excited and thrilled. And the truth is, I'm still excited. I'm proud of the article. And I like some of the inside images a great deal. But, I have to be honest...I was taken aback by the cover. Look, I'm no stranger to Photoshopping. It happens a lot. In a way, we have become a society of picture adjusters - who doesn't love a filter?!? And I don't always take these adjustments to task but I have had the opportunity to address the impact of my altered image in the past and I think it's a valuable conversation. Yesterday, however, I just felt weary. It felt strange to look at a picture of myself that is so different from what I look like when I look in the mirror. It's an unfortunate feeling. That being said. You all have been very kind and supportive. Also, as I've said, I'm very proud of the article. There are a few things we discussed in the interview that were left out. Things that are important to me (like: the importance of strong professional support and my awesome professional team) and I've been thinking about how to discuss those things with anyone who is interested, in an alternate forum. But until then...Grab this week's ADWEEK. Read it. I hope you enjoy it. And thank you for being patient with me while I figured out how to post this in a way that felt both celebratory and honest. XOXOXOX

A photo posted by Kerry Washington (@kerrywashington) on

La chanteuse Zendaya a obtenu gain de cause contre le magazine Modeliste en novembre 2015. La jeune femme de 19 ans avait, après passage sur Photoshop, perdu des hanches, son buste avait été affiné et ses cheveux épaissis. Très peu pour la chanteuse qui affirme : « Ceux qui me connaissent savent que je tiens à être honnête. » Elle a d’ailleurs posté récemment la couverture du Marie Claire américain de mai 2016 en indiquant à la fin que c’est l’image qui était « la moins filtrée dans le choix envoyé » par le magazine.

Grains de beauté retirés

Le mannequin Gigi Haddid a quant à elle partagé une photo d’elle lors d’une séance de pose pour un maillot de bain avant retouche. Car ce que Gigi Haddid ne supporte pas c’est que ses grains de beauté soient toujours effacés lors des shootings. « Les grains de beauté, c’est ma beauté », dit-elle. 

Straight from the camera, throwback to shooting the new @seafollyaustralia campaign x

A photo posted by Gigi Hadid (@gigihadid) on

La chanteuse Demi Lovato a, quant à elle, envie de se montrer telle qu'elle est à ses fans. Lors d’une séance de pose pour Vanity Fair, elle n’a pas hésité à poser sans maquillage, ni retouche… ni vêtement.

Amy Shumer et Annie Leibovitz, une autre vision de la femme

Il y a quelque temps, le Glamour américain a classé certaines personnalités féminines dans les « taille plus ». Ceci n’a pas été du goût de tout le monde, Lena Duham l’a bien fait savoir en indiquant que c’était honteux de mettre des femmes qui font du 38-40-42… en « taille plus ». En réponse à ce classement, sa compatriote Amy Shumer a posé nu pour Annie Leibovitz. En postant ce shooting sur Instagram, l’actrice comique a indiqué : « Belle, brut, forte, mince, grosse, un peu laide, un peu sexy, dégoûtante, impeccable, la femme. Merci Annie Leibovitz. »

Et puis il y a les autres, celles qui ne voient pas la différence entre leur miroir et les Unes des titres pour lesquelles elles ont posé. Quand elles n'ont rien remarqué il y a les internautes qui sont là pour pointer du doigt les retouches excessives. La dernière en date ne met pas tout le monde d’accord. Il s’agit de la pause de Victoria Beckman pour Vogue china. Les internautes ont cru voir une entrejambe disparue de l’image. Mais, pour nous, il s’agit juste de sous-vêtements blancs.

Loved working on this shoot for @voguechina May issue. Thank u @inezandvinoodh, @wendyrowe, @georgecortina and @shayashual x vb

A video posted by Victoria Beckham (@victoriabeckham) on