Jean-Luc Delarue: Ses parents meurtris apportent leur soutien à son ex-femme

JUSTICE Dans un entretien accordé à « Paris Match », les parents de Jean-Luc Delarue reviennent sur le vide fait autour de lui avant sa mort et défendent le combat de son ex-femme…

V. J.

— 

Jean-Luc Delarue, emblème des animateurs-producteurs, est décédé à 48 ans après une rude bataille contre un cancer de l'estomac.
Jean-Luc Delarue, emblème des animateurs-producteurs, est décédé à 48 ans après une rude bataille contre un cancer de l'estomac. — Martin Bureau afp.com

La semaine dernière, la justice a tranché en défaveur d’Elisabeth Bost, ex-femme de Jean-Luc Delarue, et refusé d’annuler le mariage entre le défunt animateur et sa compagne Anissa en 2012, alors qu’il était atteint d’un cancer de l’estomac avancé de stade 4. Une décision que les parents de Jean-Luc Delarue ont mal accueilli, comme ils l’expliquent dans Paris Match.

>> A lire aussi : L'ex-femme de l'animateur Jean-Luc Delarue perd son combat contre Anissa

« Nous sommes profondément tristes. Nous soutenons Elisabeth pour défendre notre petit-fils [Jean] au nom des convictions et des valeurs qui étaient celles de Jean-Luc avant qu’il ne soit malade, raconte sa mère Maryse Rivoire. Lorsque sa vie s’est arrêtée brutalement, tout ce qui reliait Jean à son père a disparu. […] Il n’a même pas pu récupérer les jouets de sa chambre… Comment imaginer qu’un papa qui aime son fils à ce point puisse faire cela ? J’ai la conviction intime que Jean-Luc n’aurait jamais voulu cela. Ce n’est pas mon vrai fils qui a fait ça, il était diminué, malade. »

« Le vide a été fait autour de lui. Nous avons été écartés »

Jean-Claude Delarue demande également des réponses : « Pourquoi n’avons-nous été informés de la mort de notre fils que le vendredi 24 août vers 12 h 15 alors qu’il était décédé officiellement la veille à 10 h 20 ? Pourquoi ai-je dû, pendant des semaines, chercher où mon fils avait été enterré ? (…) Je milite pour que la loi permette aux parents d’un enfant adulte marié d’être informés de son décès ainsi que de l’endroit où il est enterré. Sauf s’il existe une volonté contraire écrite. Pour moi, ce combat continuera. C’est une question de principe et notre devoir de parents. »

Il se rappelle également le jour du mariage entre Jean-Luc et Anissa, le 12 mai 2012, où l’animateur ne pouvait pas le reconnaître à une distance de quelques mètres, « tant il était épuisé ». Les derniers mois avant son décès, « le vide a été fait autour de lui. Nous avons été écartés. »