Kanye West pris en flagrant délit de téléchargement illégal

PEOPLE Une photo qu'il a postée sur Twitter montre que le rappeur Kanye West est un adepte du téléchargement illégal…

C.W.

— 

Kanye West à Los Angeles en février 2016
Kanye West à Los Angeles en février 2016 — CALPIX/SIPA

Décidément, Kanye West file un mauvais coton. Après ses pétages de plomb récurrents sur les réseaux sociaux, les rumeurs de divorce ou encore son soutien à l'acteur Bill Cosby- inculpé d'agression sexuelle - , le rappeur a été pris en flagrant délit de téléchargement illégal… A cause d’une photo qu’il a postée lui-même sur Twitter.

Pris la main dans le sac

Depuis la sortie de son album The Life of Pablo («  le meilleur de tous les temps », selon lui), en février, Kanye West ne cesse d’inciter ses fans à acheter son album légalement via Tidal, la plateforme de Jay-Z, qui peine à trouver sa place. Mais comme les internautes sont des petits voyous, nombre d’entre eux se sont procuré l’opus gratuitement sur le site de téléchargement illégal The Pirate Bay, au grand dam de Kanye, qui comme le relaie le site du Monde, envisagerait de poursuivre en justice.

Mais ça, c’était avant l’histoire de la capture d’écran. Sur Twitter mardi, l’artiste a posté une photo qui malgré lui, l’a mis dans une situation embarrassante.

Alors qu’il voulait juste montrer qu’il planchait sur un nouveau projet, des petits malins ont agrandi l’image de la capture d’écran et découvert qu’une des fenêtres ouvertes sur son bureau n’était autre que… The Pirate Bay ! Et que faisait Kanye West sur ce site de hors-la-loi ? Il s’informait (ou téléchargeait ?) sur Serum, un synthétiseur numérique, qui coûte 200 dollars. Bien évidemment, les réactions n’ont pas tardé, certains internautes ont notamment proposé de lancer des cagnottes pour aider le rappeur à acheter « légalement » son logiciel, et d’autres ont rappelé l’inimitié de Kanye West envers le téléchargement illégal… Pour le moment, 2016 n'est pas son année.