Pour Gérard Depardieu, les Restos du cœur sont « une fumisterie terrible »

MEDIAS L'association fait honte à l'acteur français car elle symbolise, selon lui, l'inaction de l'Etat face à la pauvreté...

20 Minutes avec agence
— 
Gérard Depardieu au Festival de Cannes 2015.
Gérard Depardieu au Festival de Cannes 2015. — FMB/WENN.COM/SIPA

Prise hors contexte, la phrase pourrait choquer. Dans une interview à Nice-Matin citée par Le Figaro, Gérard Depardieu a déclaré : « Moi je déteste les Restos du cœur. Une fumisterie terrible ».

L’acteur français aurait-il dépassé les bornes, une fois de plus diraient certains ? Il faut aller plus loin dans l’entretien pour comprendre le sens des mots du comédien.

« Honte pour ceux qui gouvernent »

Ce qu’il ne supporte plus, ce ne sont « pas Les Restos, tant mieux que ça existe. Mais on a un peu honte. Pas pour les gens qui ont faim, mais pour l’État qui devrait s’en occuper. Honte pour ceux qui gouvernent ».

Il enfonce d’ailleurs le clou, en ajoutant : « Tous ces hommes politiques sont grossiers. C’est grossier de vouloir faire le bien des autres quand on n’est pas honnête ».

« C’est hallucinant la vie moderne »

Au moment où les Restos du cœur fêtent leur trentième année d’existence, Gérard Depardieu a bien évidemment conscience de l’utilité de l’association caritative et de la détresse des personnes à qui elle vient en aide.

« Ce que je remarque aujourd’hui, c’est qu’il y a des gens qui sortent du bureau en costard-cravate et qui font les poubelles. A huit heures du soir, ils sont là, à récupérer une orange au Carrefour Market. C’est hallucinant la vie moderne. »