VIDEO. Les stars américaines se joignent à Obama pour mettre fin à la violence liée aux armes à feu

ETATS-UNIS « We can end gun violence », répètent Jennifer Aniston, Amy Schumer, Julianne Moore, Sofia Vergara, Spike Lee ou Michael J. Fox...

M.C.
Des stars américaines comme Jennifer Aniston s'impliquent dans la lutte pour le contrôle des armes à feu.
Des stars américaines comme Jennifer Aniston s'impliquent dans la lutte pour le contrôle des armes à feu. — Youtube

Le message est clair : « We can end gun violence », « nous pouvons mettre fin à la violence liée aux armes à feu ». Aux Etats-Unis, encore sous le choc de la fusillade qui a fait 14 morts et 21 blessés la semaine dernière à San Bernardino, en Californie, des stars américaines ont décidé d’intervenir.



A l’appel de l’organisation Everytown for Gun Safety, Jennifer Aniston, Amy Schumer, Julianne Moore, Michael J. Fox et d’autres stars américaines ont apporté leur concours à une vidéo qui refuse l’impuissance face aux tueries de masses quasi-quotidiennes aux Etats-Unis : celle de San Bernardino était la 355e de l’année à avoir fait plus de quatre victimes.

« Ne pas rester les bras croisés »

La vidéo d’une minute trente, en plus de figures comme l’actrice Sofia Vergara ou le réalisateur Spike Lee, met en scène des inconnus et des survivants de fusillades qui répètent à l’envi ces mots, « We can end gun violence ». Barack Obama, qui apparaît également dans le clip, déclare : « Quand ils s’y mettent ensemble, les Américains peuvent accomplir n’importe quoi. »

« Cette vidéo envoie un message clair : nous allons nous unir pour aider à mettre un terme à la violence liée aux armes à feu », déclare à Variety Colin Goddard, un survivant de la fusillade de Virginia Tech, qui a fait 33 morts en avril 2007. Selon lui, le mouvement a « beaucoup grossi ces dernières années et nous gagnons. Nous combattons le lobby des armes dans tous les Etats du pays et nous voulons faire savoir que nous n’allons pas rester les bras croisés pendant que 88 Américains sont tués par les armes à feu chaque jour, et que des centaines d’autres sont blessés. »