VIDÉO. Gérard Depardieu trouve «formidable d'être un con!»

CINÉMA L’acteur des « Valseuses » et de « Mammouth » a réservé quelques phrases choc à William Leymergie qui l’a interviewé pour « Télématin »…

F.R.
— 
Gerard Depardieu en Bavière (Allemagne) lors du tournage de la série documentaire d'Arte, «A pleines dents!».
Gerard Depardieu en Bavière (Allemagne) lors du tournage de la série documentaire d'Arte, «A pleines dents!». — SIPA

Une interview, (au moins) une phrase choc. Gérard Depardieu est un bon client pour les médias et il n’est pas le dernier à apprécier de jouer les provocateurs sur un ton rigolard. Aussi, s’il n’a accordé que trois interviews – une à L’Express, la deuxième à Télématin et la troisième à La Grande librairie – à l’occasion de la promotion de son livre, Innocent (Le Cherche-Midi), il met le paquet en offrant des saillies susceptibles de heurter certaines oreilles et d’amuser les autres.



Dernier exemple en date, ce jeudi, dans son entretien avec William Leymergie pour Télématin (France 2), il déclare : « J’ai eu mes périodes de connard total, que je revendique et que j’assume. C’est formidable d’être un con et de s’en apercevoir (…). Je ne juge pas les connards. »

« Les Alcooliques anonymes, c’est de la merde »

L’animateur lui suggère qu’il appartient plutôt « à la catégorie des connards rigolos ». Ce à quoi l’acteur franco-russe répond, faisant fi de la concordance des temps : « Ce qui me fait continuer et croire en la vie, c’était certainement pas les syndicalistes, mais des gens comme [Michel] Audiard qui chiaient sur tout. »

Bien décidé à piétiner le politiquement correct, il embraye en déclarant : « Les Alcooliques anonymes, c’est de la merde. Ça te donne envie de boire à mort ! »

Ce jeudi soir, Gérard Depardieu est l’invité de La Grande Librairie, à 20h40, sur France 5. On peut s’attendre à tout, sauf à de la tiédeur.