Facebook: Mark Zuckerberg va prendre un congé paternité de deux mois

TRAVAIL L'entreprise offre la possibilité aux parents de prendre jusqu'à quatre mois de congés, un cas encore rare aux Etats-Unis...

M.C. avec AFP

— 

Mark Zuckerberg et son épouse Priscilla Chan à Mountain View, en Californie, le 9 novembre 2015.
Mark Zuckerberg et son épouse Priscilla Chan à Mountain View, en Californie, le 9 novembre 2015. — Peter Barreras/AP/SIPA

On savait déjà qu’il ne passait (selon lui) pas plus de « 50-60 heures » par semaine au bureau. Pendant deux mois, il n’y sera plus du tout : Mark Zuckerberg a annoncé sur sa page personnelle son intention de prendre un congé paternité après la naissance prochaine de son premier enfant.

 

Priscilla and I are starting to get ready for our daughter’s arrival. We’ve been picking out our favorite childhood…

Posted by Mark Zuckerberg on Friday, November 20, 2015

« C’est une décision très personnelle et j’ai décidé de prendre deux mois de congés paternité quand notre fille arrivera », écrit le patron du réseau social. « Les études montrent que quand les parents qui travaillent prennent du temps pour être avec leurs nouveau-nés, les résultats sont meilleurs pour les enfants et leurs familles », souligne Mark Zuckerberg.

Ne pas prendre ses congés parentaux serait un « tabou » chez Facebook

Il rappelle au passage que Facebook permet à ses salariés aux Etats-Unis de prendre jusqu’à quatre mois de congés de maternité ou de paternité payés, qu’ils peuvent répartir comme ils le souhaitent sur l’année suivant la naissance, un système qui est encore une exception dans les entreprises de la première puissance mondiale. Selon Business Insider, Facebook incite ses salariés à user de ce droit au point qu’il serait « tabou » pour les jeunes mamans de prendre moins que les quatre mois autorisés et pour les pères, de prendre moins de congés que la maman.

Mark Zuckerberg avait annoncé fin juillet que lui et sa femme Priscilla allaient être parents d’une petite fille, révélant à cette occasion que le couple essayait depuis des années d’avoir un enfant mais que Priscilla avait fait trois fausses couches.

Son choix de prendre deux mois de congé paternité tranche avec celui d’une autre patronne en vue de la Silicon Valley, Marissa Mayer, qui ne s’était que très brièvement arrêtée lors de la naissance de son premier enfant en 2012, alors qu’elle venait de prendre la tête de Yahoo !. Elle avait toutefois par la suite proposé d’allonger jusqu’à 16 semaines les congés payés offerts aux salariés du groupe internet après l’arrivée d’un enfant, un geste plus généreux que la moyenne aux Etats-Unis.

Marissa Mayer, qui attend de nouveau des jumelles pour décembre, a indiqué qu’elle prévoit « de mener cette grossesse et l’accouchement comme je l’ai fait pour mon fils il y a trois ans, en prenant un congé limité et en continuant à travailler ».