Adele sans maquillage en couverture de «Rolling Stone»

MUSIQUE Dans un long entretien, la chanteuse se confie sur sa vie privée... 

20 Minutes avec agence

— 

La chanteuse Adele en couverture du magazine Rolling Stone, en novembre 2015.
La chanteuse Adele en couverture du magazine Rolling Stone, en novembre 2015. — Rolling Stone/Twitter

Fini la cigarette, fini les beuveries, oui à la vie de famille, mais non au mariage. Voici, résumée, la nouvelle vie d’Adele, qui se confie au naturel dans le Rolling Stone de ce mois de novembre.

« J’ai adoré fumer, mais c’est quand même pas cool de mourir d’une maladie liée au tabagisme et laisser mon enfant dévasté. Il m’est aussi arrivé de boire jusqu’à tomber sous la table, mais avec les enfants, la gueule de bois devient une vraie torture », lâche ainsi l’interprète de Skyfall.

Des cernes et un tatouage sur la main

Une interview sans filtre, à l’image d’ailleurs de la photo de la chanteuse en couverture du magazine : Adele, d’ordinaire plus que glamour, s’y dévoile sans artifice, en peignoir, cheveux humides et quasiment sans maquillage, laissant même apparaître des cernes et un tatouage sur la main.

 

 

 

Celle qui assume ses rondeurs est aussi fière du reste : « Je touche tout le monde du fait de mes imperfections et je pense que les personnes considérées comme parfaites sont également inaccessibles », estime ainsi la vedette internationale, dont le dernier album, 25, et son nouveau titre, Hello, sont partis pour battre tous les records.

Disponible depuis une semaine, Hello cartonne, en effet, dans le monde entier, avec déjà plus d’un million de ventes numériques aux États-Unis, et plus de 200 millions de visionnages du clip sur YouTube.