Qui a dit?: «Partout où les Américains passent, ils font des foyers de merde»

INDICE L'acteur franco-russe compte Vladimir Poutine parmi ses fans...

F.R.

— 

Image extraite de «South Park, le film».
Image extraite de «South Park, le film». — REX FEATURES/SIPA

L’ironie est assez savoureuse si l’on se souvient qu’il a tourné dans un film intitulé Green Card, du nom du précieux sésame qui permet de résider sur le sol américain. Habitué des déclarations fracassantes et sans filtre, Gérard Depardieu s’en est pris à l’Oncle Sam.

« Je préfère être russe »

« Les Etats-Unis ? C’est un peuple qui a sans arrêt détruit l’autre. Ils se sont battus entre eux, ils ont détruit les Indiens, après ils ont fait l’esclavage, puis il y a eu la guerre de Sécession », a-t-il déclaré dans une interview diffusée jeudi sur France Info.

 

Celui qui a obtenu la citoyenneté russe en janvier 2013 n’hésite pas à en rajouter une couche : « Ce sont eux les premiers qui ont utilisé la bombe atomique. Partout où ils passent, ils font des foyers de merde. Non, je préfère être russe. » Des propos qui, s’ils reviennent à ses oreilles, risquent de faire très plaisir à Vladimir Poutine.

S’il joue actuellement à Moscou dans la pièce La Musica deuxième de Marguerite Duras, Gérard Depardieu n’en oublie pas pour autant complètement la France : il figure au générique de la série Marseille, bientôt disponible sur Netflix.