«Je vais venir t'égorger»: Maïwenn revient sur son clash avec Julie Gayet

PEOPLE Maïwenn est revenue sur la phrase choc qu’elle avait adressée en 2013 à Julie Gayet, qui avait utilisé sans son accord des archives d’elle pour « Cinéast(e) s »…

A.L
— 
L'actrice et réalisatrice Maïwenn. Image extraite du film «L'Amour est un crime parfait».
L'actrice et réalisatrice Maïwenn. Image extraite du film «L'Amour est un crime parfait». — Gaumont Distribution

Le clash remonte à 2013, quand Maïwenn avait refusé de participer au docu de Julie Gayet consacré au travail de plusieurs femmes réalisatrices, Cinéast(e) s. Négligeant son refus, Julie Gayet utilise des images d’archives de Maïwenn, qui la menace : « C’est simple, je vais venir t’égorger de mes propres mains si tu ne vires pas ma séquence ! » La réalisatrice de Polisse et de Mon Roi avait ensuite fait appel à un avocat pour obtenir gain de cause. Invitée de l’émission de Michel Denisot Conversations secrètes sur Canal +, diffusée ce mercredi à 22h50, Maïwenn est revenue sur cette fameuse phrase choc.

« Elle n’avait pas du tout culpabilisé »

« Je crois qu’à l’époque, elle était déjà avec Hollande et je ne le savais pas, a-t-elle confié. En tout cas, j’ai trouvé qu’elle était très en confiance. Elle n’avait pas du tout culpabilisé de trahir ce que je lui avais demandé. Je lui avais dit que je ne voulais pas faire partie du film. J’ai répondu que je n’avais pas le temps parce que je suis polie et diplomate. Je n’avais pas voulu lui dire "ton sujet ne m’intéresse pas", j’avais voulu être sympa. »

« C’est quoi ton problème »

Mais Julie Gayet ne l’avait pas écoutée. « Elle m’a dit, un peu, genre "C’est quoi ton problème". Donc là je n’ai pas aimé […] Quelqu’un qui n’est pas pro. Quelqu’un qui en plus me répond mal. Je me suis dit "elle y va un peu fort là". »

Sans Hollande, « personne n’en aurait parlé »

Pour Maïwenn, pas de doute : « On en a fait tout un ramdam uniquement parce qu’elle est avec Hollande. Sinon personne n’en aurait parlé. »