Les mariés étaient planqués

PEOPLE Nos reporters ont passé le week-end à traquer Tony Parker et Eva Longoria, comme plusieurs centaines de fans...

— 

Le basketteur français Tony Parker et l'actrice américaine Eva Longoria ont été hués par leurs fans samedi à Paris, dépités de n'avoir rien vu de leur mariage religieux, tout ayant été mis en oeuvre pour préserver l'exclusivité accordée par le couple à un magazine people.
Le basketteur français Tony Parker et l'actrice américaine Eva Longoria ont été hués par leurs fans samedi à Paris, dépités de n'avoir rien vu de leur mariage religieux, tout ayant été mis en oeuvre pour préserver l'exclusivité accordée par le couple à un magazine people. — Stéphane de Sakutin AFP

Ils étaient nombreux, dès vendredi 15 h, attroupés derrière des barrières à l’entrée de la mairie. Et ils auraient dû savourer l’instant, furtif mais réel, car il ne s’est pas reproduit : celui où Eva Longoria, dans une petite robe Chanel rose, puis Tony Parker dix minutes plus tard, ont pénétré dans la mairie du 4e arrondissement de Paris.

Soirée au Cristal Room Baccarat

Le couple n’est jamais réapparu, au grand dam de fans aux mains pleines de riz et d’appareils photo. On a juste pu les sœurs d’Eva faire diversion pendant que les «just married» repartaient dans une voiture aux vitres teintées. «Ça se fait pas, pour des stars», râlait un groupe venu exprès de Nantes.

Une petite soirée privée au Cristal Room Baccarat plus tard, et nous voici de retour en ce samedi 7/7/07 sous un soleil radieux. Sifflets et railleries : un immense voile noir est déployé à l’entrée de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois (Paris 1er). Viendront même s’y ajouter une un rangée de parapluie quand trois bus rouges aux vitres teintées déverseront les invités. «C’est le public qui les fait et ils ne daignent même pas se montrer », lance un fan déçu. On chuchote le nom de Teri Hatcher, star des «Desperate». «Tu la vois, tu la vois?» lance un fils à sa mère. «Je vois un parapluie», répond-elle.

Une heure plus tard, à la sortie de la messe, des riverains postés aux balcons narguent le millier de badauds amassé derrière les barrières : «Hé, je les vois, les “Desperate Housewives” ! Et là, David Douillet! Et la chanteuse Sheryl Crow. Et là, c’est pas la mère de la mariée ? - Non, c’est celle de Tony Parker.

En hélicoptère

Une heure plus tard, les cars et deux puissantes limousines passent la grille d’honneur du château de Vaux-le-Vicomte. Une petite centaine de badauds et de photographes ont fait le pied de grue aux abords de la départementale qui y mène. Peine perdue. Personne n’a vu les mariés qui ont atterri en hélicoptère. Le magazine américain «OK!» a préservé son exclusivité à 2 millions de dollars et les deux tourtereaux, leur intimité.

Voeux Selon le magazine «Ok», les époux ont échangé leurs voeux à 17h20, Parker s'exprimant en anglais et Longoria en français, à l'inverse de leur langue maternelle.