Eva en rose à la mairie de Paris

PEOPLE Retour sur le déjeuner et le mariage civil des deux stars...

Alice Antheaume et Catherine Fournier

— 

Eva Longoria à son arrivée à la mairie du 4e arrondissement de Paris, le 6 juillet 2007. Elle a épousé Tony Parker au cours d'une cérémonie présidée par Bertrand Delanoé.
Eva Longoria à son arrivée à la mairie du 4e arrondissement de Paris, le 6 juillet 2007. Elle a épousé Tony Parker au cours d'une cérémonie présidée par Bertrand Delanoé. — Reuters

Ils se sont dit «oui», pas encore devant Dieu, mais devant Bertrand Delanoë. Le maire de Paris a marié l'actrice Eva Longoria et le basketteur Tony Parker à la mairie du 4e arrondissement, rue Baudoyer, ce vendredi.

…Découvrez dans la journée sur 20minutes.fr le reportage de notre envoyée spéciale à l'église de Saint-Germain l'Auxerrois…

Quelques centaines de fans et photographes attroupés derrière des barrières ont tout juste aperçu la Desperate Housewife dans sa petite robe rose Chanel à l'entrée de la mairie. Tony est arrivé un peu plus tard, dans une limousine 4X4, accompagné de Thierry Henry, son témoin, et Rony Turiaf, basketteur dans l'équipe de France.

Pas de riz, par contre, à la sortie, les "just married" ayant opté pour une voiture aux vitres teintées pour repartir, sous les huées de la foule. Retour sur une journée marathon.

A midi, lorsqu’Eva Longoria sort de l’hôtel Hyatt, près de la place Vendôme à Paris, tous les curieux à ses trousses se demandent où la belle file ainsi en compagnie de ses sœurs et de sa mère. Réponse: au 31 rue Cambon, l’adresse de l’appartement de Coco Chanel. Y est organisé ce vendredi midi un buffet avec les équipes de la marque qui habille la future mariée.

Au menu: tartare de saumon, plats chauds et froids et montagne de desserts.

Pendant que certains déjeunent, Eva, arrivée en robe tweed rose, se prête à des essayages pour enfiler une autre robe Chanel, rose toujours mais à paillettes cette fois, avec des bretelles en dentelles.

14h40 Bertrand Delanoë, le maire de Paris, arrive à la mairie du 4e, vêtu d'une veste bleu ciel.

14h50 Après toute la familia, Eva Longoria sort à son tour de sa limousine, haut perchée sur des escarpins argentés. Un petit salut à la foule et puis s'en va.

15h05 Tony Parker en costume clair, accompagné de Thierry Henry, son témoin, et de son frère, basketteur à Nancy, entrent dans la mairie...

15h20 «Je suis ravie d'avoir vu Eva», s'exclame une groupie de la série Desperate Housewives, de passage dans le quartier. «C'est un heureux hasard que je sois passée par ici.»

15h30 Deux voitures aux vitres fumées sont entrées dans la cour de la mairie. Les mariés vont-ils s'engouffrer dedans sans faire coucou à la centaine de photographes et cameramen, ainsi qu'aux 200 fans et badauds?

15h50 Eva et Tony ne sont pas encore sortis de la mairie, les photographes s'impatientent à l'extérieur. C'est au tour du couple prêt-à-marier suivant, anonyme, d'entrer dans la mairie.

16h Bertrand Delanoë est parti, laissant le prochain couple à ses adjoints. Dans la rue, marre d'attendre. «Allez cocotte», s'enflamme un curieux, espérant presser la sortie des nouveaux mariés.

16h10 Le deuxième couple de mariés ressort de la mairie sous les «ouh ouh» de la foule. Un petit baiser devant la horde de photographes. Autant en profiter...

16h15 Eva et Tony Parker sont officiellement mariés. Mais ils ne sont toujours pas réapparus à la surface. «Ils doivent boire un petit verre», suppose une groupie. Fans et photographes ont mal au bras à force d'attendre avec leur appareil photo ou téléphone portable braqués sur la mairie.

16h30
«Tout ça pour ça». Pour éviter les flashs (le magazine OK! a obtenu l'exclusivité des clichés pour deux millions de dollars), les mariés ont filé dans une voiture sombre, sous les sifflets de l'assistance, fâchée d'avoir attendu une heure pour rien. Pour faire diversion, les collègues basketteurs de Tony, Thierry Henry et les soeurs d'Eva font une apparition éclair sur le seuil de la mairie. «ça se fait pas, pour des stars», rouspètent les fans dont certains avaient fait le déplacement depuis Nantes. «Il nous reste toujours l'église demain».