«Bonjour Wembley!»

— 

William et Harry à Wembley, le 1er juillet 2007, pour un concert hommage à leur mère, Lady Di, qui aurait eu 46 ans.
William et Harry à Wembley, le 1er juillet 2007, pour un concert hommage à leur mère, Lady Di, qui aurait eu 46 ans. — no credit

C’est Elton John qui a donné le coup d'envoi du concert géant organisé dimanche au stade de Wembley à Londres par les princes William et Harry en hommage à leur mère, la princesse Diana, décédée le 31 août 1997.

Le prince Harry, son frère William à ses côtés, avait lancé les festivités en lançant un «Bonjour, Wembley» devant un public de 63.000 personnes.

Evidemment, les mesures de sécurité avaient été fortement renforcées après les trois attentats manqués à Londres et à Glasgow. 450 policiers ont été mobilisés et des fouilles exhaustives ont été menées.

«Cet événement évoque tout ce que notre mère aimait dans la vie -sa musique, sa danse, ses organisations caritatives et sa famille et ses amis», a expliqué William.

«C'est tellement bien de vous voir aussi nombreux pour supporter ce spectacle si spécial», a ajouté le prince Harry.

Accueilli par une standing-ovation, Sir Elton John a pris possession de la scène avec sa ballade «Your song». Il avait chanté aux funérailles de Diana une version légèrement modifiée de «Candle in the wind», devenue depuis intimement liée à l'image de la princesse, qui aurait eu 46 ans ce 1er juillet.

Les 22.500 premiers billets du concert, mis en vente en décembre, avaient trouvé preneur en vingt minutes.

Dans les tribunes se trouvaient notamment les jeunes princesses Eugenie et Beatrice (filles du prince Andrew), Kate Middleton, l'ancienne petite amie du prince William, et Chelsy Davy, la petite amie du prince Harry.

Les organisateurs avaient également invité des représentants des associations caritatives, et des personnes, surtout des enfants, aidées par des organisations humanitaires soutenues par la princesse et ses fils.

Une vingtaine d'artistes devaient se produire sur scène pendant six heures, présentés par des hôtes de choix tels les acteurs Sienna Miller et Dennis Hopper.
«Nous sommes en direct avec 140 pays et devant une audience de 500 millions de téléspectateurs», a souligné Dennis Hopper.

Le groupe Duran Duran et les chanteurs britanniques James Morrison puis Lily Allen, qui a notamment interprété son tube «Smile», se sont succédés sur la scène du tout nouveau stade de Wembley qui a une capacité de 90.000 places.

Le programme prévoyait également Status Quo, Rod Stewart, Tom Jones, les rappeurs américains Kanye West et Pharrell Williams, les chanteurs britanniques Natasha Bedingfield, Bryan Ferry et Joss Stone, le groupe de rock américain Orson et le groupe de pop britannique The Feeling.