Carla Bruni-Sarkozy pense que Valérie Trierweiler s'est «sentie extrêmement seule»

PEOPLE Sollicitée pour un livre, l’ex-première dame a exprimé de la compassion pour l’ancienne compagne de François Hollande…

C.W.

— 

L'ex-première dame Carla Bruni-Sarkozy
L'ex-première dame Carla Bruni-Sarkozy — PJB/SIPA

Visiblement, Carla Bruni-Sarkozy a été très touchée par Merci pour ce moment. Interviewée par le journaliste Philippe Labi, auteur de Vie privée/vie publique. Un voyeurisme d’Etat, l’ex-première dame s’est confiée sur Valérie Trierweiler.

Une femme « humiliée » et « dévastée »

Tel que le révèle Gala, pour Carla Bruni-Sarkozy, Merci pour ce moment, le livre de règlements de compte de Valérie Trierweiler, « répond d’abord à une humiliation ». « L’infidélité, c’est déjà quelque chose de douloureux. Alors lorsque cette infidélité est publique, ça double la peine en quelque sorte. On se sent humilié », a réagi la femme de l’ex-Président de la république.

Une femme « extrêmement seule »

Dans ces propos qui apparaîtront dans le livre de Phillippe Labi publié le 27 août, Carla Bruni-Sarkozy exprime toute sa compassion envers Valérie Trierweiler. En particulier sur le fait d’être catapultée dans la peau d’une première dame de France, sans y être préparée. « Elle s’est donc sentie extrêmement seule », explique-t-elle, « ses difficultés viennent de là, je crois. Ce n’est pas un endroit où l’on peut aller sans amour. Voilà, à mon sens, ce que raconte son livre ».

Quant à la tromperie, il s’agit de la goutte d’eau qui a fait déborder le vase selon Carla Bruni : « Et quand, en prime, cette histoire est arrivée, elle a craqué. Elle a été dévastée. Aucune femme n’aurait tenu le choc ».