Dany Boon dit être «inondé d'insultes et de menaces anonymes»

PEOPLE Depuis sa conversion au judaïsme…

A.Ch.

— 

Le réalisateur et acteur Dany Boon
Le réalisateur et acteur Dany Boon — LANCELOT FREDERIC/SIPA

Dany Boon a beau être «rodé en matière de racisme», certains propos ne passent pas. Dans un entretien au Journal du dimanche, le comédien raconte avoir été «inondé d’insultes et de menaces anonymes» après sa conversion au judaïsme, il y a treize ans. «Ca continue encore aujourd’hui», ajoute le réalisateur de Bienvenue chez les Ch’tis.

Un rôle contre les préjugés

Fils d’un père «kabyle musulman laïc et d’une mère catholique», Dany Boon dit avoir «connu le rejet» dès son enfance. «J'ai vu le racisme contre les Kabyles de la part des Algériens, mais aussi l'exclusion de ma famille maternelle qui prenait mon père pour un Arabe. J'étais une minorité dans ma propre famille», explique-t-il au JDD. Sa conversion au judaïsme l’a une nouvelle fois exposé au racisme : il raconte ainsi qu’un journaliste lui a dit « Maintenant que vous êtes juif, vous êtes riche », ce à quoi il avait répondu « J’étais riche quand j’étais catholique et il existe aussi des juifs pauvres. »

Dans le prochain film du réalisateur Yvan Attal, Dany Boon incarnera « un Juif banlieusard totalement fauché ». Une manière de battre en brèche les préjugés sur « les avantages supposés » du judaïsme, « à savoir l'argent, le pouvoir », explique Dany Boon. « J'ai compris que ma conversion était réussie quand j'ai été inondé d'insultes et de menaces anonymes », conclut-il.