Le rappeur Snoop Dogg boycotte la Suède après son interpellation

PEOPLE La police locale le soupçonnait d'avoir consommé des stupéfiants...

20 Minutes avec AFP

— 

Snoop Dogg, le 27 juin 2015, à Los Angeles.
Snoop Dogg, le 27 juin 2015, à Los Angeles. — Rich Fury/AP/SIPA

Le rappeur américain Snoop Dogg a annoncé son intention de boycotter la Suède après avoir été brièvement interpellé après un concert à Uppsala par la police locale qui le soupçonnait d'avoir consommé des stupéfiants.

 

Message to my fans n fam !!

Une vidéo publiée par snoopdogg (@snoopdogg) le 26 Juil. 2015 à 6h50 PDT

 

«A tous mes fans en Suède, c'est à cause de votre police que vous ne me reverrez plus dans votre beau pays (...) et je fume toujours», a réagi l'une des plus grandes stars du hip-hop en postant sur son compte Instagram plusieurs photos et vidéos.

Un test d'urine au commissariat

Le rappeur de 43 ans, a été interpellé par la police d'Uppsala où il a donné un concert samedi soir: «Les policiers, qui procédaient à un contrôle routier, ont remarqué que Snoop Dogg (qui se trouvait dans l'un des véhicules contrôlés) semblait sous l'empire de narcotiques». Il a été interpellé et a fait un test d'urine au commissariat, a déclaré Daniel Nilsson, un porte-parole de la police d'Uppsala.

«Cela a duré quelques minutes, une fois le test fait, il est reparti, comme c'est le cas quand on soupçonne un délit mineur de consommation de narcotiques», a ajouté le porte-parole. Dimanche en fin d'après-midi les résultats des test n'avaient pas été rendus publics. Les délits mineurs de consommation de narcotiques sont en Suède passibles d'amendes.

 

Snoop Dogg, l'une des plus grandes stars mondiales du hip-hop (plus de 30 millions d'albums vendus), n'en est pas à sa première rencontre avec les forces de l'ordre. À 43 ans, sa carrière est émaillée de divers scandales et déboires avec la justice.