Faites du bruit pour le Darfour

Cédric Couvez

— 

La compilation Make Some Noise par Amnesty International
La compilation Make Some Noise par Amnesty International — DR

Depuis que George Clooney en a fait son cheval de bataille, la tragédie du Darfour est au cœur de toutes les attentions caritatives. La sortie d’une compilation Amnesty International en téléchargement sur Itunes en est la dernière manifestation en date. L’ensemble des gains seront reversés à l’association pour aider la province du Soudan. Une trentaine d’artistes dont U2, Avril Lavigne, R.E.M, Aerosmith, Christina Aguilera, Green Day, The Cure et Youssou N'Dour, ont offert un titre. C’est une image de John Lenon qui illustre la couverture. Une idée qui n'a rien de neuf.

Depuis quarante ans, les pop stars ont pour habitude de venir en aide à des causes humanitaires. En novembre 1970, le Bangladesh est frappé par un cyclone qui cause la mort de 300.000 à 500.000 personnes, plongeant le pays dans une misère totale. Emu par l'ampleur de la catastrophe, l’ex-Beatle George Harrison, organise le 1er août 1971 à New York, à la demande de la star indienne Ravi Shankar, un concert au profit de la population affamée. C’est le premier véritable concert de charité de l'histoire.


En juillet 1985, c’est U2 et David Bowie qui font l’événement lors du concert de charité Live Aid, organisé pour combattre la famine en Ethiopie.


La même année, Michael Jackson et toutes les vedettes américaines du showbizz chantent pour les enfants d’Afrique l’hymne humanitaire de toute une génération...


Le 2 juillet 2005, une série de concerts nommée «Live 8» et organisée par Bob Geldof tente de faire pression sur le G8 en vue d'annuler la dette des pays pauvres. Les concerts sont lieu au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie, au Japon, en Afrique du Sud, en Russie, aux Etats-Unis, au Canada, en France et en Ecosse.