Zoe Saldana: Son mari a pris son nom en l'épousant

WEB L’actrice a tenté de dissuader son mari de prendre son patronyme…

20 Minutes avec agence

— 

 Zoe Saldana, au festival de Cannes, le 20 mai 2013.
 Zoe Saldana, au festival de Cannes, le 20 mai 2013. — PDN/VILLARD/SIPA

Marco Perego pourrait lancer une nouvelle tendance. Marco Saldana a pris le nom de la célèbre Zoe Saldana qui figure au casting de Gardiens de la Galaxie et Avatar.

« Si tu utilises mon nom, tu vas être émasculé par ta communauté d’artistes »

L’information a été révélée par l’actrice lors d’une interview accordée au magazine féminin InStyle. Celle-ci précise que son époux, artiste et designer italien, a adopté son patronyme pendant leur mariage en 2013. « J’ai essayé de l’en dissuader, explique-t-elle. Je lui ai dit : "Si tu utilises mon nom, tu vas être émasculé par ta communauté d’artistes, pas ta communauté d’hommes latins, par tout le monde" ». Ce à quoi il a répondu « Ah, Zoe, je m’en fous totalement »

Pour apaiser les tensions et éviter la polémique, le couple a, lundi, publié un message sur Facebook « Aux pères, fils, frères et à tous les hommes : votre héritage ne va pas disparaître parce que vous prenez le nom de famille de votre partenaire, ou parce qu’elle garde le sien », a écrit Zoe Saldana. « Qu’est ce qu’il y a de surprenant, choquant ou d’extraordinaire à ce qu’un homme prenne le nom de sa femme ? On n’a jamais demandé aux femmes si elles étaient d’accord pour abandonner leur nom. Pourquoi est-ce qu’on ne parle pas de ça ? », s’interroge l’actrice.

« Vous ne cesserez pas d’exister en prenant le nom de votre partenaire »

« Messieurs, vous ne cesserez pas d’exister en prenant le nom de votre partenaire », a ajouté l’actrice. « Au contraire, on se souviendra de vous comme d’un homme qui a soutenu le changement. Je suis sûre que vos fils vous respecteront et vous admireront encore plus pour avoir donné l’exemple. Je vous en supplie : sortez des sentiers battus. Redéfinissons la masculinité. Un vrai "mec" se tient aux côtés de son partenaire. Un vrai "mec" accepte sa mortalité. Un vrai "mec" reconnaît que rien ne peut être fait seul. J’espère que le buzz autour de ce sujet n’est pas un simple potin - mais deviendra une source d’inspiration pour nous tous qui cherchons ce qui compte vraiment. Commençons par abandonner les barrières dont avons hérité et forgeons-nous un nouveau chemin pour l’avenir. »

>> Les épouses préfèrent garder leur nom

En 2012, RTL rapportait l’histoire d’un homme qui avait choisi, pour la première fois en France, de prendre le nom de sa femme. Reste à savoir si d’autres s’affranchiront de la norme.