Le prince Harry trouve la fille de Kate Middleton «superbe»

PEOPLE En Australie depuis un mois, Le Prince Harry n'a pu être présent à Londres lors de la naissance la semaine dernière de sa nièce, la princesse Charlotte...

20 Minutes avec AFP

— 

Le Prince Harry, à Sydney, le 7 mai 2015. Lancer le diaporama
Le Prince Harry, à Sydney, le 7 mai 2015. — Tim Rooke/REX Shutterst/SIPA

Le prince Harry s'est offert jeudi un bain de foule au pied de l'Opéra de Sydney avant de rencontrer un officier britannique blessé en Afghanistan et amputé des deux jambes, au terme d'un mois dans l'armée australienne. Le plus jeune fils de Charles et de Diana, âgé de 30 ans, quittera en juin les rangs de l'armée britannique.

Il achève un détachement d'un mois auprès des forces de défense d'Australie, un séjour qui ne lui a pas permis d'être à Londres lors de la naissance la semaine dernière de sa nièce, la princesse Charlotte.

Le Prince Harry, à Sydney, le 7 mai 2015. - : Tim Rooke/REX Shutterst/SIPA

 

Une demi-heure avec la foule

Arrivé en bateau dans le quartier de l'opéra, en treillis et béret noir, «Captain Wales», son titre militaire, est resté plus d'une demi-heure avec la foule venue le saluer, serrant des mains et posant pour des photos avec le Premier ministre de l'Etat de Nouvelles-Galles-du-Sud, Mike Baird.

«Elle est superbe», a-t-il répondu alors qu'on lui demandait ce qu'il pensait de la petite Charlotte dont la naissance place désormais le prince en cinquième position dans l'ordre de succession au trône. Une fan lui a donné un koala en peluche pour l'enfant et une autre lui a carrément demandé s'il voulait l'épouser. Il a ensuite discuté et plaisanté avec un groupe d'écoliers.

Des fans du Prince Harry, à Sydney, le 7 mai 2015. - Dean Lewins/AP/SIPA

 

En Nouvelle-Zélande, jusqu'au 16 mai

Plus tard dans la journée, le prince Harry devait rencontrer un officier britannique, amputé des jambes après une blessure en Afghanistan, et qui porte des prothèses novatrices qui devraient lui permettre à nouveau de pouvoir courir.

Le Lieutenant Ali Spearing s'est dit honoré de la visite du Prince Harry, qui a lui aussi servi en Afghanistan et qui a à cœur de mettre en lumière le sort des soldats blessés au combat. «Je suis un peu nerveux, mais en fait on s'est déjà rencontré et ma situation n'est plus aussi mauvaise que la première fois», a déclaré Ali Spearing à la radio ABC. «Captain Wales» quitte l'Australie samedi pour la Nouvelle-Zélande, où il restera jusqu'au 16 mai.