Royal baby n°2: Une fille, c'est encore mieux pour l’économie britannique

PEOPLE Selon un expert interrogé par «The Telegraph», la princesse fera vivre l'industrie de la mode outre-Manche...

A.L.

— 

Les fans font le  le pied de grue  devant le St Mary's Hospital où Kate Middleton pourrait accoucher, le 22 avril 2015
Les fans font le le pied de grue devant le St Mary's Hospital où Kate Middleton pourrait accoucher, le 22 avril 2015 — Alastair Grant/AP/SIPA

La naissance officielle du royal baby vous indiffère? Pensez à l’économie britannique. Selon Joshua Bamfield, le directeur du Centre for Retail Research (CRR) britannique (Centre d'analyse des ventes au détail), cité par The Telegraph, la progéniture de Kate et William apporterait un réconfort bienvenu à l’économie d’outre-Manche.

Même si l’excitation des Britanniques est inférieure à celle qui entourait la naissance de George-qui aurait apporté en deux ans près de 350 millions d'euros- le fait qu'il s'agit d'une princesse serait synonyme de jackpot sur le long terme: la somme générée pourrait alors s’élever à 210 millions d’euros par an…

A lire: Les dernières indiscrétions de la presse britannique

Parce qu’un royal baby vaut bien une coupe de champagne

L'effet sera immédiat, assure le directeur du Centre for Retail Research. «Je pense qu’il y aura un boom d’environ 112 millions d’euros à la naissance, dont 28 à 35 millions d’euros dépensés en souvenirs, et le reste en nourriture et en boisson, comme des gâteaux et du vin pétillant». Le royal baby est né: Champagne! 

Parce qu’une princesse fera vivre l'industrie de la mode

Avec une princesse, c'est encore mieux. «Une princesse aurait le potentiel pour booster l’industrie de la mode», poursuit Joshua Bamfield auprès du Telegraph.

Après la naissance, l’effet sera plus évident sur les ventes de vêtements pour bébés, et surtout pour la marque que Kate Middleton choisira: Trotters, dont les ventes avaient déjà décollé grâce à Baby George? La marque de prêt-à-porter londonienne est en tout cas dans les starting-blocks avec une collection «New Born Baby Collection», rapporte le Daily Mail.

Mais en plus des ventes de vêtements pour bébé, «une Princesse pourrait être l'instigatrice de tendances au cours de sa vie, ce qui serait formidable pour les designers qui dessineront ses vêtements, et pour ceux qui pourront en faire des contrefaçons», ajoute l'expert, pour lequel «cela pourrait même encourager certains à lancer de nouvelles marques». 

Parce qu’un royal baby, ça se fête en goodies

Le royal baby est né? Fêtons ça en achetant un mug souvenir. La logique peut vous échapper, mais elle est très répandue, et juteuse. La Royal Collection Trust a d’ores et déjà annoncé que serait mise en vente une collection de souvenirs officiels, où l’on trouvera des assiettes, des mugs, dans les magasins de souvenirs de Buckingham Palace et en ligne. Aucune trace en ligne de cette collection pour l’instant, mais un coup d’œil aux meilleures ventes de l’e-shop permet de se rendre compte à quel point les Britanniques n’ont, quand il s’agit de Buckingham Palace, aucune limite.