Michael Moore hors-la-loi

— 

En 2003, le polémiste Michael Moore, Oscar du meilleur documentaire, avait quitté la scène sous les huées de l'assistance. Il avait lancé un "honte à vous M. Bush!", trois jours après le début de l'offensive américano-britannique contre le régime de Saddam Hussein.
En 2003, le polémiste Michael Moore, Oscar du meilleur documentaire, avait quitté la scène sous les huées de l'assistance. Il avait lancé un "honte à vous M. Bush!", trois jours après le début de l'offensive américano-britannique contre le régime de Saddam Hussein. — Timothy A. Clary AFP/Archives

Irrévérencieux et hors-la-loi. Le célèbre réalisateur Michael Moore, auteur des documentaires «Bowling for Columbine» et « Fahrenheit 9/11», a enfreint une loi américaine en se rendant à Cuba en mars dernier pour son nouveau film «Sicko», sur le système de santé américain.

Les citoyens américains sont en effet soumis à une interdiction de se rendre sur l’île communiste, pour cause d’embargo historique, à moins d’y avoir été autorisés. Le département du Trésor américain a averti Michael Moore, lui signalant qu’il aurait dû, au préalable, demander un visa de journaliste.