People

Les yeux dans ceux d'un ancien bleu

Bixente Lizarazu

Bixente Lizarazu

Ancien joueur de football.

Comment est née l'idée de vous faire suivre pendant vos cent derniers jours au Bayern?
J'ai rencontré Nathalie Cuman, la coréalisatrice lors d'une fête Canal+ en 2004. Je voulais jouer encore deux ans et j'ai trouvé l'idée de filmer ma dernière saison intéressante, car c'était une passerelle entre mon ancienne et ma nouvelle vie. Je voulais que le documentaire soit brut de décoffrage, au plus proche de la réalité. C'est pour ça que je me suis filmé dans ma chambre d'hôtel en pleine déprime.

Justement, vous semblez être en proie à un vrai spleen moral plus que physique...
J'en ai souffert dès l'âge de 25 ans. Les mises au vert, la monotonie de l'hôtel, la vie dans les aéroports, c'est dur car on est toujours soumis à une discipline collective qui donne l'impression d'être un enfant. L'usure mentale est plus difficile à gérer que l'usure physique. Au bout d'un moment, ça te saoule et tu veux reprendre ta liberté.

Dans le DVD, on plonge dans votre intimité mais vous ne parlez jamais de votre vie privée...
Ah non, mes petites confidences amoureuses sont dans le livre! Mais je suis très timide vous savez...

Comment se passe la vie d'un jeune retraité des terrains?
Je partage mon temps entre Paris et le Pays basque. Je suis consultant pour «Canal+» et «L'Equipe». Le sport reste très important dans ma vie, j'en fais trois heures par jour. J'accorde également beaucoup d'importance à mes passions: le surf et la mer, bien sûr mais aussi la musique avec la guitare et le chant basque. J'ai même fait un concert devant 5 000 personnes!

Vous êtes également très investi dans la vie associative, un destin politique?
Tout à fait! Je me bats pour la protection du littoral basque. Je tente de limiter la pollution marine. C'est mon engagement politique, mais il n'est pas électoral, ma contribution à la cité. En outre, la politique, c'est un vrai métier, tu ne peux pas le faire à moitié! Je ne veux pas accorder mon soutien à untel de gauche ou de droite. Je vote dans l'isoloir et je veux travailler avec tout le monde!

Retrouvez la vie et l'oeuvre du défenseur français dans «Merci beaucoup und au revoir», disponible en DVD chez MK2 et Bixente Lizarazu, une autobiographie aux éditions Grasset.