Angelina Jolie confie avoir subi une ablation des ovaires pour ne pas développer de cancer

SANTE L’actrice de 39 ans explique qu’elle avait de fortes chances d’avoir un cancer…

A.G.

— 

Angelina Jolie en janvier 2015.
Angelina Jolie en janvier 2015. — SIPANY/SIPA

Angelina Jolie ne peut plus faire d’enfants. Après avoir subi une double mastectomie en 2013, l’actrice américaine a une nouvelle fois pris son courage à deux mains en se confiant dans le New York Times ce 24 mars. L'épouse de Brad Pitt annonce cette fois qu’elle a subi une ovariectomie [une ablation préventive des ovaires] la semaine dernière par crainte du cancer. Elle s'est également fait retirer les trompes de Fallope.

 

?lang=fr

 

Dans sa tribune, Angelina Jolie explique sa décision. La comédienne est porteuse du gène BRCA1, qui entraîne 87% de risque de développer un cancer du sein et 50% de risque de développer un cancer de l’ovaire. Sa mère est morte d’un cancer à l’âge de 56 ans. «La chirurgie (…) était la meilleure option, car à cause du gène BRCA, trois femmes de ma famille sont mortes du cancer», écrit Angelina Jolie.

Brad Pitt a pris l’avion depuis la France pour la rejoindre

«Mes médecins ont indiqué que de je devrais subir une chirurgie préventive environ une décennie avant les premières manifestations du cancer chez mes proches. Le cancer des ovaires de ma mère a été diagnostiqué quand elle avait 49 ans. J’ai 39 ans.»

Mère de six enfants, l’actrice ne voulait «pas qu’ils aient à dire un jour "ma mère est morte du cancer des ovaires"». Après avoir parlé aux médecins et au moment de prendre sa décision, Angelina Jolie a appelé son mari, Brad Pitt, qui se trouvait en France. Ce dernier s’est empressé de prendre un avion pour la rejoindre.

Après sa mastectomie et son ovariectomie, Angelina Jolie reste forte et positive. Elle n’hésite pas à écrire dans le New York Times: «Cela fait partie de la vie. Il n’y a pas à avoir peur.»