Françoise Hardy.
Françoise Hardy. — AFP

PEOPLE

Françoise Hardy est «très handicapée par la maladie»

La chanteuse française s’est confiée sur son cancer et la vieillesse…

D’ordinaire très discrète, Françoise Hardy est peu encline à s’exprimer dans les médias. Mais, à l’occasion de la sortie de l’essai qu’elle vient de publier, Avis non autorisés (éd. Equateurs), la chanteuse française a pris la parole cette semaine dans Le Figaro et Paris Match. L’occasion de parler littérature, mais pas seulement. «Mal en point», elle s’est confiée sur sa maladie. 

«J'ai été diagnostiquée d'un lymphome il y a plus de dix ans de cela. Mais c'est surtout depuis trois ans que mes symptômes se sont aggravés, raconte Françoise Hardy au Figaro. J'ai aussi beaucoup de difficultés à marcher. Je suis très isolée, très handicapée par la maladie. Il y a des périodes où je ne peux absolument voir personne et je ne peux pas sortir.»

La vieillesse, «une dévastation» 

En évoquant la vieillesse dans Paris Match, la chanteuse de 71 ans va plus loin. «C’est une dévastation. L’insupportable déchéance du corps. Non seulement il fonctionne moins bien, mais il se déforme», déplore-t-elle. «A 71 ans, je suis tellement mal en point que j’ai perdu sept kilos par rapport à mon poids de base, déjà très bas. Et il y a ce ventre énorme, on dirait que je suis enceinte…»

Son nouveau livre l'a «aidée à vivre, à supporter [ses] soucis», dit-elle. «Je l'ai écrit sans l'avoir prémédité: un jour devant l'ordinateur, j'ai consigné un souvenir. Puis, je me suis laissée aller.» Prisonnière de sa maladie dans son appartement du XVIe arrondissement de Paris, elle est désormais solitaire. Mais l’icône de la chanson française confirme connaître tout de même encore quelques moments heureux. «Je me sens vraiment vivante quand Thomas [Dutronc, son fils] vient et que nous sortons dîner avec des amis. Et puis, comme les vieux, j’adore manger.»