Michel Fugain: «Mimie Mathy se servait de son handicap pour se faire des copains»

PEOPLE Le chanteur s'exprimait au sujet de la comédienne dont il a lancé la carrière...

J.M.

— 

Michel Fugain et Mimie Mathy, lors de l'enregistrement de Vivement Dimanche, le 25 février 2015, à Paris.
Michel Fugain et Mimie Mathy, lors de l'enregistrement de Vivement Dimanche, le 25 février 2015, à Paris. — PJB / Sipa

«Elle se servait de son handicap pour se faire des copains, pour avoir une vie sociale… Et j’ai dit: "Interdit"!», lance Michel Fugain.  Des propos vraiment méchants? Pas sûr. Le chanteur connaît Mimie Mathy depuis près de vingt-cinq ans.

Invité du Grand Show d’Alexandra Roost, mardi soir, il est venu faire la promotion de sa double actualité, les sorties des albums Projet Pluribus ainsi que Fugain et le Big Bazar. Il revient sur la manière dont il a lancé la carrière de la comédienne choyée par la France et connue pour son rôle dans Joséphine, ange gardien.

Deux années passées dans l'atelier de Fugain

Quand l’animatrice l'interroge, il raconte: «Il y avait quelque chose de fort, une volonté incroyable. Vous vous rendez compte de ce que c’est, de cette situation… Une personne de petite taille comme ont dit… J’ai dû batailler un peu…»  

Mimie Mathy avait en effet postulé en 1979 au Big Bazar, la troupe musicale créée par Michel Fugain, alors qu'elle était animatrice dans un VVF aux Menuires. Lorsqu'elle le rencontre, elle récite un poème de Jacques Prévert. Conquis sa personnalité, Fugain l'invite à passer deux ans dans un atelier de formation pour jeunes artistes qu'il avait créé.

«Il m’a aidé à me dire que j’étais différente»

Michel Fugain poursuit sur son handicap. «Si tu es grande dans ta tête, tu seras grande. Et puis tout ça, elle l’a appliqué, parce qu’elle est intelligente.» Les propos ne paraissent pas méchants, au contraire. En 2001, à Thierry Ardisson, Mimie Mathy déclarait: «Il a pris le relais de mes parents, Michel. Il m’a aidée à me dire que j’étais différente et que je ne devais pas en faire une faiblesse, mais une force.»

Dans cette même interview, elle déclarait aussi: «Quand on est différent, on n’a pas le choix, soit on se cache dans un coin, soit on est chefs de bande. J’ai choisi d’être chef de bande (…) On a tous un défaut, si on me reprochait ma taille, je trouvais toujours quelque chose à reprocher à celui qui me le reprochait et on devenait les meilleurs amis du monde après.»

En tout cas, Michel Fugain et Mimie Mathy vont le rester, puisque mercredi, ils s’étaient retrouvés pour enregistrer ensemble l'émission Vivement dimanche présentée par Michel Drucker.