L’histoire d’amour entre Vanessa Paradis et Benjamin Biolay, «ça ne vous regarde pas»

MUSIQUE Interrogée sur sa relation avec Benjamin Biolay, Vanessa Paradis a botté en touche...

B.Ch.

— 

Vanessa Paradis et Benjamin Biolay sur la scène du festival des Vieilles Charrues à Carhaix le 17 juillet 2014
Vanessa Paradis et Benjamin Biolay sur la scène du festival des Vieilles Charrues à Carhaix le 17 juillet 2014 — Alain ROBERT/Apercu/SIPA

«Oh la! Mais tout ça, ça ne vous regarde pas!» Vanessa Paradis n’a pas voulu répondre à Thomas Sotto sur Europe 1. Le journaliste lui demandait si elle était tombée amoureuse de Benjamin Biolay à la suite des chansons qu’il lui a composées pour son dernier album.

La chanteuse a également nié être «froide»: «Je me protège. Je ne suis pas obligée de donner. Je viens vous parler quand je viens vous parler de mon métier mais on essaie toujours à un moment de s'infiltrer, de savoir autre chose: c'est là que je deviens très froide, je suppose...»

«Je ne raconte pas toute ma vie.»

Des rumeurs persistantes affirment que Vanessa Paradis et Benjamin Biolay forment un couple depuis plusieurs mois et la séparation de la chanteuse avec son ex-mari, Johnny Depp. Les deux artistes français ont collaboré pour un album. «On avait simplement envie de travailler ensemble, a raconté Vanessa Paradis. On s'est croisés dans je ne sais pas quel événement, on s'est dit que ce serait bien de travailler ensemble…»

La chanteuse a également expliqué qu’elle entretenait un rapport particulier avec le public français. «Je sens beaucoup d'amour et de chaleur de la part des Français, qui ne suivent pas forcément ma carrière mais je passe à la télé depuis tellement longtemps, ils me voient pendant qu'ils dînent, c'est difficile de faire sans moi!»

Pour autant, Vanessa Paradis refuse de se mettre aux réseaux sociaux pour informer ses fans de ses moindres faits et gestes: «Si je vous parais froide, c'est juste que je ne raconte pas toute ma vie... Vous êtes peut-être habitués aux autres qui se montrent sous toutes les coutures.»