VIDEO. Bill Cosby: Une vidéo gênante pour l’acteur, accusé de viols, publiée sur Internet

PEOPLE Bill Cosby a refusé de commenter les accusations de viols à son encontre lors d’une interview filmée, avant de demander au journaliste de couper les questions compromettantes au montage (sans savoir que la caméra tournait encore)…

A.G.

— 

Bill Cosby, le 6 novembre 2014, à Washington.
Bill Cosby, le 6 novembre 2014, à Washington. — Evan Vucci/AP/SIPA

Bill Cosby est dans une situation très délicate. L’acteur, qui très populaire aux Etats-Unis dans les années 1980-1990, est aujourd’hui boudé par les médias. En cause? De multiples accusations de viols qui viennent ternir son image. Et ce n’est pas l’interview vidéo de l’agence de presse Associated Press mise en ligne en cette fin de semaine qui va arranger ses affaires.

Les accusations se multiplient

Accompagné de son épouse, Bill Cosby a accepté de répondre aux questions d’un journaliste d’AP face caméra début novembre. Au cours de cet entretien, le comédien est interrogé sur les accusations de viol dont il fait l’objet. Celui-ci refuse de faire un commentaire à ce sujet et le fait savoir. A la fin de l’interview, pensant que la caméra ne tournait plus, il a alors fait pression sur le journaliste pour qu’il coupe ces questions-là au montage.

AP n’a rien publié juste après leur rencontre. Mais entre le 6 novembre et cette semaine, deux autres femmes sont venues accuser la star du Cosby Show de viols. L’agence de presse a alors décidé de diffuser la vidéo et dévoile la conversation échangée entre le journaliste et le comédien a la fin.

Après l’interview formelle, Bill Cosby a interpellé le journaliste: «Pouvez-vous m’assurer que rien de cela ne sera montré? (…) Je sais que je n’ai rien dit, mais comme j’ai dit que je ne voulais rien dire, je me demande quelle valeur cela peut avoir. Et je vous serai reconnaissant si cette partie de l’interview était coupée.»

«Je pensais que personne ne me croirait» 

La semaine dernière, le Washington Post avait publié les accusations d'une actrice, Barbara Bowman, qui affirme avoir été victime d'agressions sexuelles de la part de Bill Cosby quand elle était adolescente en 1985. Selon la presse américaine, treize femmes accusent l’acteur de faits similaires et proposent de témoigner contre lui. Dimanche, l'une d'elle, Joan Tarshis, l'a accusé de l'avoir droguée et violée en 1969. Peu d'entre elles ont toutefois porté plainte à l'époque, peut-être intimidées par l'aura du personnage.

«Je n'ai pas appelé la police parce que je n'avais que 19 ans à l'époque. J'avais peur et je pensais que personne ne me croirait. (...) [Bill Cosby] c'était monsieur Amérique», a ainsi expliqué Joan Tarshis mercredi sur CNN.