«Voici» condamné pour avoir publié des photos d’Enora Malagré seins nus

PEOPLE Le magazine people a publié un encart dans son numéro paru ce vendredi, après le procès intenté par la chroniqueuse de «Touche pas à mon poste» sur D8…

A.G.

— 

Enora Malagré, chroniqueuse et animatrice de télévision et de radio.
Enora Malagré, chroniqueuse et animatrice de télévision et de radio. — ERIC DESSONS/JDD/SIPA

Enora Malagré a gagné son procès contre Voici. Dans le numéro paru ce vendredi, le magazine people a publié un petit encart sous son sommaire indiquant que «le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris a condamné la société Prisma Média, éditrice du magazine Voici, pour avoir porté atteinte à la vie privée et au droit à l’image de Enora Malagré». En cause, des photos volées de la chroniqueuse de Touche pas à mon poste seins nus pendant ses vacances aux Baléares qui ont été publiées dans le numéro daté du 29 août au 4 septembre dernier.

Furieuse contre Voici, Enora Malagré avait évoqué, en découvrant ces images, un «grave préjudice moral». Pointant du doigt «des clichés à caractère dévalorisant», la jeune femme connue pour son franc-parler réclamait 50.000 euros. Le magazine n’a pas précisé le montant des indemnités qu’il a dû lui verser au final.

«Extrêmement grave» 

L’animatrice promettait au mois de septembre sur Virgin Radio une «très grosse procédure judiciaire» au «torchon» Voici. «Il y a des abrutis qui ont dit "Oh, elle a fait exprès". Ben évidemment! Mais n'importe quoi! Comment j'aurais pu faire exprès de montrer une partie de mon anatomie?» s'était-elle agacée avant d’ajouter: «Je ne vais pas me laisser faire. Je trouve que c'est extrêmement grave. Je fais exactement ce que je veux pendant les vacances. Je fais du topless comme 50% des femmes en France.»