Le suicide de Robin Williams causé par une forme de démence?

PEOPLE L’acteur était atteint de la maladie de Parkinson mais aussi de «démence à corps de Lewy», selon TMZ. Une maladie qui l'aurait poussé au suicide…

A.L.

— 

Robin Williams à Los Angeles le 7 janvier 2009.
Robin Williams à Los Angeles le 7 janvier 2009. — JIM RUYMEN/NEWSCOM/SIPA

Robin Williams s'est bien suicidé par pendaison le 11 août et aucune trace d'alcool ni de drogue n'a été décelée dans son organisme, a révélé le 8 novembre la police en concluant son enquête sur cette disparition qui a ému le monde entier. Mais les doutes subsistent sur les raisons qui l’ont poussé à se donner la mort.

Une maladie liée à la maladie de Parkinson 

Selon TMZ qui s’est procuré des «documents confidentiels», Robin Williams était atteint de «démence à corps de Lewy», un type de démence partageant des caractéristiques avec la maladie de Parkinson et la maladie d'Alzheimer, et qui progresse plus rapidement que cette dernière. La veuve de Robin Williams avait déjà confié quelques jours après le décès de l'acteur qu'il était atteint de Parkinson depuis 2011.

Dans cette forme de démence, les hallucinations sont communes et les personnes atteintes peuvent imaginer voir des objets, des personnes ou des animaux. 

Plusieurs montres placées dans une chaussette

Selon TMZ, des sources liées à la famille de Williams affirment que pour celle-ci, cette forme de démence est le «facteur clé» l'ayant poussé à se suicider. Les médecins seraient du même avis, toujours selon TMZ.

TMZ s'est également procuré le rapport du médecin légiste du 8 novembre et avait noté qu'il y était mention de paranoïa. Le rapport indique également que la nuit de sa mort, Robin Williams a placé plusieurs montres dans une chaussette qu'il a confiée à quelqu'un parce qu'il craignait qu'elles ne soient pas en lieu sûr.