Carla Bruni rêve de faire un one-woman-show

PEOPLE La chanteuse l’a confié à Nikos Aliagas samedi 18 octobre sur Europe 1…

A.G.

— 

Carla Bruni à Cap d'Antibes le 22 mai 2014.
Carla Bruni à Cap d'Antibes le 22 mai 2014. — HBE/HSS/WENN.COM/SIPA

Mannequin, chanteuse, première dame de France… et bientôt humoriste? Aussi surprenant que cela puisse paraître, Carla Bruni en rêve. Invitée samedi dans l’émission de Nikos Aliagas Sortez du cadre sur Europe 1 , la femme de Nicolas Sarkozy lui a confié sa passion pour «les petites blagues»… et ses nouvelles envies de carrière.

Questionnée sur sa relation avec le public sur scène, Carla Bruni a indiqué qu’elle aimait faire parfois de petites blagues: «J’adore ça. J’adorerais le faire vraiment mais bon, je n’ose pas trop». Un peu gênée, la chanteuse n’a toutefois pas caché son désir de faire de l’humour un nouveau métier: «J’aimerais vraiment faire des tonnes de blagues, limite, j’aimerais bien faire des vraies blagues, un one-woman-show.» 

Quitter l’Elysée, «un moment de soulagement» 

Après ces confidences, l’ex-Première dame n’a pas échappé aux questions sur son départ de l’Elysée. Elle est revenue sur la journée du 15 mai 2002, date de la passation de pouvoir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande.

«De l'intérieur, c'était un moment de soulagement pour moi. La campagne présidentielle, c'est un moment où on est assez content quand ça s'arrête. C'est un moment intense, tendu, brutal, important. Donc j'étais assez contente de rentrer à la maison, a confié Carla Bruni. C'était fini, il avait perdu mais il avait bien perdu. Bien perdre, c'est mieux que gagner dans la vie. Savoir bien perdre, ce n'est pas donné à tout le monde. C'est une question de noblesse.»