Amanda Bynes de nouveau prise en charge dans un hôpital psychiatrique

ETATS-UNIS L'actrice a notamment été arrêtée pour vol dans une boutique new-yorkaise et accusé son père d'agressions sexuelles sur Twitter...

M.C.
Amanda Bynes à la cérémonie des MTV Movie Awards, à Los Angeles le 5 juin 2011.
Amanda Bynes à la cérémonie des MTV Movie Awards, à Los Angeles le 5 juin 2011. — Chris Pizzello/AP/SIPA

Coup de mou pour Amanda Bynes. L’actrice américaine, qui avait déjà été hospitalisée de force en 2013, a de nouveau été emmenée vendredi dans un hôpital psychiatrique, à la demande de ses parents.

L’actrice de 28 ans, qui a joué dans les films Hairspray ou Easygirl, semblait aller mieux depuis son premier séjour «de repos» dans une institution, mais elle a ces jours-ci multiplié les frasques dans la vraie vie et les incartades sur twitter, accusant ainsi son père d’abus sexuels, avant de se rétracter et d’attribuer ses propos à «la puce implantée dans son cerveau».

My dad never did any of those things The microchip in my brain made me say those things but he's the one that ordered them to microchip me
— amanda bynes (@amandabynes) October 10, 2014



Selon TMZ, l’actrice aurait été filmée mercredi dernier par la caméra de surveillance d’une boutique de vêtements new-yorkaise en train de danser en soutien-gorge dans les rayons avant de tenter de partir sans payer. Une heure plus tard, elle aurait été arrêtée par les vigiles du magasin Barneys alors qu’elle quittait le magasin avec un chapeau à 200 dollars, là aussi sans payer.

D’après le blogueur Perez Hilton, Amanda Bynes aurait aussi été expulsée de l’aéroport La Guardia à New York, après s’être énervée contre employé qui lui expliquait qu’aucun avion ne décollait dans l’immédiat.

So call me what you want but please do not call me crazy or insane because that's a joke
— amanda bynes (@amandabynes) October 10, 2014



L’hospitalisation de l’actrice, qui dans de nombreux tweets demande à ce qu’on arrête de la traiter de folle, est prévue pour 72 heures mais pourrait être prolongé selon son état.

I will not be manipulated or brainwashed by anyone anymore
— amanda bynes (@amandabynes) October 10, 2014



So let me live my own life free of unhappiness and misery
— amanda bynes (@amandabynes) October 10, 2014