Ben Affleck n’a pas de problème à montrer son pénis… Gérard Depardieu confie s’être prostitué dans sa jeunesse…

PEOPLE Retrouvez toute l'actualité des stars sur «20 Minutes»...

B.C.

— 

Gérard Depardieu sera sur la Croisette cette année
Gérard Depardieu sera sur la Croisette cette année — LOIC VENANCE / AFP

Mardi 7 octobre 2014

Ben Affleck, à l’aise avec la nudité

Oh, un pénis ! Plus précisément celui de Ben Affleck que l’acteur montre à la caméra de David Fincher dans le film Gone Girl. Dans une interview au Matin, Ben Affleck n’ose croire que cela puisse choquer qui que soit: «C'est monnaie courante. Et c'est très court, enfin, la scène est courte.» Pour ce qui est du tournage des scènes de sexe, Ben Affleck explique que tout se fait en douceur: «Le premier jour du tournage on dit: «Bonjour madame». On apprend à faire connaissance et enfin on se met à poil et on entre sous la douche sans réfléchir.»

Gérard Depardieu s’est prostitué et a pillé des tombes

L’acteur livre des confidences troublantes dans sa récente autobiographie Ça s'est fait comme ça (éd. XO). «Depuis tout jeune, je me suis rendu compte que je plaisais aux homosexuels», écrit Gérard Depardieu qui confie avoir eu des relations homosexuelles en échange d’argent. Et ce dès l’âge de 10 ans. Plus tard, il a continué à coucher avec des hommes pour gagner un peu d’argent et payer ses cours de théâtre. «J'en arnaquais certains, tabassais d'autres et partais avec tout leur argent.» Gérard Depardieu relate également ses vols de voiture et raconte avoir pillé des tombes dans lesquelles il a trouvé des bijoux.

>> Toute l’actualité des people pris sur le vif est dans notre diaporama Repérés!

Tonya Kinzinger remercie ses fans de leur soutien

Désormais rayonnante chaque samedi soir sur TF1 dans Danse avec les stars, Tonya Kinzinger a confié à raconter à Téléstar avoir traversé une terrible épreuve après la perte de son enfant, à quatre mois et demi de grossesse. «C’est une douleur intolérable, et même si on est entouré, on se sent complètement seule dans ces moments-là», raconte-t-elle.  Cette confession a suscité de nombreux témoignages des fans de la comédienne. Tonya Kinzinger a tenu à les remercier sur son compte Facebook: «Je lis tous vos commentaires et vous suis très reconnaissante pour cette bienveillance… Elle me porte!»

Elizabeth II est anti-Tinder

La reine d’Angleterre, ou plutôt ses services de sécurité, s’alarme de l’usage intempestif que certains employés de Buckingham Palace font des réseaux sociaux Tinder et Grindr. Le personnel de la résidence royale aurait en effet tendance à ramener dans leurs quartiers, à Saint James Palace, des conquêtes d’un soir. Ils en ont toujours eu le droit mais s’engagent à n’introduire dans la résidence que des personnes de confiance. Selon le superintendant de la Reine, Dai Davis, qui s’est confié au Daily Mail, il s’agit d’une faille de sécurité historique de Buckingham Palace amplifiée par l’apparition des services comme Tinder et Grindr.