Brigitte Bardot fête ses 80 ans dans l’intimité

PEOPLE Pas de célébrités à ses côtés mais des membres de sa Fondation pour la défense des droits des animaux...

20 Minutes avec AFP

— 

Brigitte Bardot en 2007, à Paris.
Brigitte Bardot en 2007, à Paris. — SOLAL/SIPA

N’en déplaise aux paparazzi qui ont souvent empoisonné sa vie, Brigitte Bardot fêtait dimanche dans l’intimité ses 80 ans, avec «deux, trois amis», chez elle à Saint-Tropez, a indiqué à l’AFP un de ses proches. Pas de célébrités à ses côtés mais des membres de sa Fondation pour la défense des droits des animaux, des amis de passage et son mari Bernard d’Ormale.

Une courte apparition vendredi

L’actrice qui n’a plus tourné depuis 1973, a fait une courte apparition vendredi sur le port mythique du village varois, le temps d’une brève séance de photos devant le «Brigitte Bardot», le trimaran d’intervention de l’ONG Sea Shepherd de l’écologiste canadien Paul Watson. 

L’activiste, cofondateur de Greenpeace puis de Sea Shepherd, célèbre pour sa défense vigoureuse des animaux marins, «n’a pas pu venir» mais il a dépêché un de ses bateaux en hommage «à son amie de combat», a souligné la Fondation Brigitte Bardot. Le navire est arrivé directement des îles Féroé où il était en mission contre le massacre des dauphins, avant de repartir en intervention contre «les braconniers de la mer».

Les années ont passé mais la notoriété est restée intacte

La sortie de l’actrice, dont les apparitions sont rares dans les ruelles de Saint-Tropez, était initialement prévue samedi, avant d’être soudainement avancée de 24 heures, à l’initiative de l’intéressée. «Brigitte fait les choses spontanément et instinctivement. C’est difficile de programmer les choses avec elle. Elle est comme elle est», a expliqué son entourage.

La séance n’a duré que quelques dizaines de minutes. Sans doute pour éviter une bousculade sur le port. «Elle est très vite assaillie. Quand elle sort dans sa 4L avec ses chiens, tout le monde la reconnaît et les gens courent derrière sa voiture», dit encore un de ses proches. Les années ont passé mais la notoriété est restée intacte. Dimanche après-midi, un hommage lui sera rendu par son ami, le journaliste Henry-Jean Servat qui a concocté au cinéma local Renaissance un cocktail de shows télévisés de la BB des années 1950-1960.

Saint-Tropez a vécu cet été à l’heure BB avec plusieurs expositions de photos et à Nice, à partir du 1er octobre, la Cinémathèque propose un cycle Brigitte Bardot avec 25 films pour «revenir sur le parcours exceptionnel d’une jeune danseuse devenue l’icône de toute une génération».