L’héritage de Philip Seymour Hoffman n’ira pas à ses enfants

CINEMA L’acteur décédé en février 2014 lègue sa fortune à la mère des enfants…

Benjamin Chapon

— 

Philip Seymour Hoffman, le 19 octobre 2011, à Londres.
Philip Seymour Hoffman, le 19 octobre 2011, à Londres. — Steve Ross/Capital Pictur/SIPA

Philip Seymour Hoffman ne voulait pas que ses enfants deviennent les gérants d’un «fonds d’investissement.» Pour éviter à sa descendance la malédiction d’avoir une fortune de 35 millions de dollars à gérer, l’acteur décédé en février d’une overdose avait prévu de ne rien leur léguer à sa mort.

La cour chargée de gérer l’héritage de l’acteur a en effet interviewé David Friedman, comptable de l’acteur, qui a expliqué que son client souhaitait léguer sa fortune à Mimi O’Donnell, la mère de ses trois enfants, âgés de 5, 7 et 10 ans.

Un «environnement sain»

Dans plusieurs documents mis en avant par David Friedman, Philip Seymour Hoffman expose son souhait de voir ses enfants être élevés par leur mère et loin d’Hollywood. Dans plusieurs lettres, l’acteur explique qu’il veut voir ses enfants grandir dans un «environnement sain et non gâté par l’argent facile».

La requête risque cependant d’être invalidée par la cour au prétexte que les parents ne vivaient plus ensemble depuis plusieurs années et n’ont jamais été mariés.