Gastronomie et petites femmes nues

©2006 20 minutes

— 

Cette semaine, je ne suis pas resté sur ma faim... Mercredi 20 h pétantes, une soixantaine de messieurs s'entasse devant l'entrée du Pink Paradise. Le club de strip-tease fête ses 5 ans. A l'intérieur, Pascal Gentil dragouille les danseuses aux décolletés plongeants, Jean-Luc Lahaye s'envoie une coupe de champ entre deux interviews et Valéry Zeitoun ne rate pas une miette du show burlesque. Un petit tour et puis s'en va, je file à l'est passer du crunk à la Favela Chic. Le temple brésilien reste cette auberge espagnole de la nuit où les clubbers sourient sans se regarder le nombril. Je boucle ma nuit en épongeant mon surplus de caïpirinha avec deux grec-frites bien gras à Châtelet.

Jeudi, je change de chef cuistot et cours au dîner de clôture du 22e Festival automobile international. Parmi une dizaine de concepts-cars ultra-futuristes, sept cents convives se remplissent la panse au Grand Palais. Le président d'honneur, Alain Prost ajuste son noeud papillon alors que Roger Zabel déclame sur scène le palmarès.

Le lendemain, direction le Virgin Mégastore des Champs-Elysées pour le showcase des Klaxons, la meilleure chose qui soit arrivée au rock depuis les Red Hot. L'ambiance est survoltée. La foule d'ados habillés en fluo pogotte joyeusement devant les barrières de sécurité et réveille les vigiles saoulés par les riffs.

Deux heures plus tard, la marque italienne Diesel lance sa nouvelle ligne de lingerie à l'hôtel Amour dans le 9e. Le tout-Paris branché joue des coudes pour explorer chaque chambre où des mannequins à demi nues se mettent en scène façon Sin City. Gaspard Noé se délecte d'un lapdance lesbien alors qu'Ariel Wizman devise avec Mouloud du revival porno chic dans les couloirs du palace. Si l'alcool coule à flots, un Français exilé à Londres peste le sourire en coin : « Mais on ne peut plus trouver de drogue dans ce pays ou quoi ?» Il se rabat sur le buffet japonais. Tout sourire, une nymphette au ventre plat fait office de table où l'on picore vicieusement d'excellents makis. Miam !

Cédric Couvez