L'auteur du «Temps des cathédrales» condamné pour fraude fiscale

avec AFP

— 

Le chanteur et compositeur Richard Cocciante a été condamné lundi à 30 mois d'emprisonnement, dont 10 fermes, pour fraude fiscale, par le tribunal correctionnel de Paris.
Le chanteur et compositeur Richard Cocciante a été condamné lundi à 30 mois d'emprisonnement, dont 10 fermes, pour fraude fiscale, par le tribunal correctionnel de Paris. — Tiziana Fabi AFP/Archives

Le chanteur et compositeur Richard Cocciante et sa femme Catherine ont été condamnés jeudi par la cour d'appel de Paris à trois ans de prison avec sursis pour fraude fiscale.

Le couple échappe ainsi à la prison, alors qu'il avait été condamné à trente mois d'emprisonnement, dont dix ferme, en première instance.

Le compositeur et son épouse ont également été condamnés en appel à payer chacun une amende de 37.500 euros, ainsi qu'à cinq ans de privation de leurs droits civiques, civils et familiaux. Ils devront faire publier le jugement dans plusieurs quotidiens nationaux.

Le chanteur, âgé de 60 ans, coauteur de la comédie musicale à succès «Notre-Dame de Paris», avait fait appel de leur condamnation, le 30 mars 2006, par le tribunal correctionnel.

Le couple avait été reconnu coupable de s'être en 2001 «frauduleusement soustrait au paiement de l'impôt sur le revenu» de l'année 2000.

A l'époque résidents monégasques, les Cocciante avaient déclaré aux impôts 62.000 francs (9.300 euros environ) alors que l'administration fiscale a calculé que leurs revenus pour 2000 --de l'ordre de 40,8 millions de francs (plus de 6 millions d'euros environ)-- auraient dû leur faire acquitter un impôt sur le revenu de 2,8 millions d'euros.