«Grace de Monaco»: La famille Grimaldi boycotte le film d'Olivier Dahan

PEOPLE La famille princière monegasque n'assistera à l'avant-première du biopic à Cannes, à la suite de nombreux différends avec la production...

Anne Demoulin

— 

Nicole Kidman dans le film d'Olivier Dahan, «Grace de Monaco».
Nicole Kidman dans le film d'Olivier Dahan, «Grace de Monaco». — SquareOne/Universum

Le film Grace de Monaco, réalisé par Olivier Dahan et porté par Nicole Kidman, sera présenté en avant-première en ouverture du Festival de Cannes, le 14 mai prochain. Le prince Albert aurait décidé selon le New York Post que la famille princière de Monaco n’assisterait pas à la projection sur la Croisette. La production du film a suscité la colère du Rocher.

Le prince Rainier, «faible, univoque»

Le prince de Monaco n’a pas apprécié la façon dont son père est dépeint à l’écran. «Le prince Albert est furieux. Il craint que si Grace est glorifiée, le prince Rainier ne soit décrit que comme un personnage faible, univoque et contrôlant toute la vie de sa épouse. Albert redoute que le film avilisse son père», a confié une source au tabloïd.

Cette décision fait suite à de nombreux différends entre la production du biopic et la famille princière. Connaissant depuis le début l'existence du projet, la famille Grimaldi avait réclamé une projection sur le Rocher pour le Prince Albert II de Monaco, sa femme Charlène et ses sœurs Caroline et Stéphanie. Une requête refusée par le producteur par Pierre-Ange Le Pogam. La famille Grimaldi avait également demandé des modifications au scénario, toutes refusées.

De la «pure fiction»

En janvier 2013, le palais avait annoncé son désaccord par un communiqué en qualifiant le film de «pure fiction». «Par conséquent, nous tenons à souligner que ce film ne constitue pas un biopic. C'est une réécriture et une page inutilement glamourisée de l'histoire de Monaco et de sa famille avec deux grandes inexactitudes historiques et une série de scènes purement fictives».

Le réalisateur de La Môme a centré son film sur l’année 1962. La star de cinéma Grace Kelly, devenue princesse de Monaco, est confrontée à un dilemme: jouer dans le nouveau film de son mentor Alfred Hitchcock Pas de printemps pour Marnie ou assumer ses nouvelles fonctions – elle a épousé le prince Rainier en 1956 – dans un moment particulièrement délicat de l’histoire du Rocher. En effet, en  1962, le président français alors en exercice, le Général de Gaulle envisageait de mettre un terme aux avantages fiscaux offerts par la Principauté de Monaco…