Vente aux enchères macabre d’objets liés au décès de Paul Walker

POLEMIQUE Un site propose de vendre les lunettes de soleil que portait l’acteur au moment de son accident de voiture…

Benjamin Chapon
— 
La Porsche Carrera GT rouge dans laquelle se trouvait Paul Walker le samedi 30 novembre 2013.
La Porsche Carrera GT rouge dans laquelle se trouvait Paul Walker le samedi 30 novembre 2013. — Dan Watson/AP/SIPA

«Un site de ventes aux enchères propose à la vente les objets que les gens souhaitent acquérir, ce n’est pas notre rôle de juger de la moralité de ces ventes.» Les fondateurs du site BidAMI ont beau s’en défendre, la mise en vente d’objets liés au décès de Paul Walker révolte de nombreux fans du comédien.

Les lunettes de soleil que Paul Walker portait au moment de son tragique accident de voiture sont par exemple proposées à la vente. Plus étrange encore, le site met aux enchères l’extincteur qui a servi à éteindre, sans succès, l’incendie qui a été fatal à l’acteur et son ami qui conduisait la voiture.

Oeuvre de bienfaisance et menaces de mort

Le succès des premières enchères ont incité ses organisateurs à mettre en vente des bouts de bitume carbonisés qui se trouvaient sous la voiture au moment de l’incendie, ainsi plusieurs morceaux de la carcasse de la voiture.

Face à la polémique, BidAMI a décidé que les bénéfices de la vente iraient à une association caritative Saving Mustangs. Mais les internautes se sont déchaînés contre le site au travers d’une large campagne de critiques. Des employés de la société ont même été menacés de mort.

Actuellement, le site BidAMI propose un «référendum» sur l’opportunité de mettre ces objets en vente.