Mort de Philip Seymour Hoffman: La troublante «interview» d'un proche

PEOPLE D'après le «National Enquirer» qui assure lui avoir parlé dimanche, un scénariste du nom de David Bar Katz a affirmé qu'il avait «une liaison» avec l’acteur. Mais le scénariste nie l’existence d’une interview et réclame 50 millions de dollars…

A.L
— 
L'acteur 									Philip Seymour Hoffman, le 20 novembre 2013 à New York.
L'acteur Philip Seymour Hoffman, le 20 novembre 2013 à New York. — DENNIS VAN TINE/NEWSCOM/SIPA

«Nous étions amoureux et nous avions une liaison». Voilà les propos qu’aurait tenu, selon le tabloïd américain The National Enquirer, David Bar Katz, un scénariste qui travaillait avec Philip Seymour Hoffman et a été dimanche dernier le premier à découvrir son corps inerte.

Le National Enquirer affirme avoir parlé à Katz dimanche, le jour de la mort de l’acteur, et publie dans son édition de ce jeudi [La une est visible sur sa page Facebook] une «interview exclusive». Katz y affirme que sa liaison avec l’acteur de Truman Capote aurait sonné la fin de l’union d’Hoffman, longue de 14 ans, avec Mimi O’Donnell, la mère de ses trois enfants. Dans cette même interview, Katz affirmerait ailleurs avoir «vu Philip Seymour Hoffman prendre de l'héroïne à plusieurs reprises», ainsi que de la cocaïne «la veille de sa mort», et commente «je n'aurais jamais imaginé qu'il en était autant accro».

Katz réclame 50 millions de dollars pour diffamation

Oui, mais… Katz nie avoir donné une interview et demande 50 millions de dollars pour cette diffamation. «L’histoire est fabriquée de A à Z. Il n’y a pas eu d’interview», indique la plainte déposée mercredi à New York. «Bar Katz et Hoffman n’ont jamais été amants. Bar Katz n’a jamais vu Hoffman prendre de l’héroïne ou de la cocaïne», indique encore la plainte, ajoutant que Katz n’a «aucun souvenir» d’une rencontre avec les trois journalistes du National Enquirer. Le tabloïd, habitué aux poursuites en diffamation des stars, comme le note le Hollywood Reporter, maintient: «L'interview a bien eu lieu, dimanche 2 février».

Si le scénariste a été le premier à découvrir le corps de l’acteur dimanche, c’est que Mimi O’Donnell lui avait demandé de s’y rendre, s'inquiétant qu’il ne vienne pas récupérer ses trois enfants chez elle. Dimanche, en hommage à son ami, il avait publié une photo de l’acteur sur sa page Facebook.