Le coup de gueule d’Alec Baldwin contre la presse, les politiques et le Web

Alice Coffin
— 
L'acteur Alec Baldwin lors de son discours de remerciement pour la récompense du meilleur acteur dans une comédie aux 16e Screen Actors Guild Awards, à Los Angeles, le 23 janvier 2010.
L'acteur Alec Baldwin lors de son discours de remerciement pour la récompense du meilleur acteur dans une comédie aux 16e Screen Actors Guild Awards, à Los Angeles, le 23 janvier 2010. — Mark J. Terrill/AP/SIPA

Homophobe ET mauvais perdant Alec Baldwin? L’émission de l’acteur a été suspendue par MSNBC après qu’il a proféré des insultes homophobes contre un photographe. Furieux, l’acteur a publié un long texte sur le Huffington Post. Il y répète d’abord qu’il n’est pas homophobe et que ses amis gays sont sidérés de ce qui lui arrive, lui qui a toujours milité pour le mariage gay. Il déplore aussi la suppression de son émission «qui battait CNN en audience», précisant même, avec classe, «avoir oublié qui était à l’antenne sur cette chaîne à cette heure-là».
Et puis, surtout, Alec Baldwin règle son compte à la presse people et aux politiques qui, estime-t-il, la protège, elle, plutôt que lui et ses congénères people.

«Ce pays est obsédé par la vie privée des célébrités, c’est tragique»

Alec Baldwin s’étonne et enrage que «quarante ou cinquante paparazzi aient le droit de bloquer des rues, importuner les propriétaires, les travailleurs et les commerçants, et rendre la vie de mes voisins épouvantable». Il ajoute: «Ce pays est obsédé par la vie privée des célébrités, c’est tragique.»

Washington, Occupy Wall Street, tout y passe

Précisant, «c’est tragique car cela renvoie clairement au mécontentement de la population contre le gouvernement, la politique économique et leur propre faillite morale. Comme les gens ne comptent pas à Washington, ils se projettent. Comme ils ne comptent pour personne à Washington ou dans les Etats, ils se défoulent sur le Web, ils mettent à mort les people en difficulté. C’est votre  droit. C’est aussi une erreur tragique dans la façon dont vous vous servez de votre besoin de juger et de vous exprimer. Occupy Wall Street avait, même dans ses pires moments, plus d’intégrité que les commentaires postés sur cette page en auront jamais».

Le tout se termine par une supplique. Que la chaîne MSNBC et la femme de Baldwin soient laissés en dehors de tout cela.