Privée d’Instagram, Selena Gomez finit un concert en larmes

Benjamin Chapon

— 

Selena Gomez lors de son concert au Barclays Center de New York le 16 octobre 2013
Selena Gomez lors de son concert au Barclays Center de New York le 16 octobre 2013 — Greg Allen/AP/SIPA

Non, elle ne pleurait pas à cause de Justin Bieber. Selena Gomez a fini son concert new-yorkais en larmes, mercredi  soir. Comme elle finissait son show avec la chanson «Love Will Remember», censément dédiée à son ex, la presse avait tôt fait d’attribuer les pleurs à cette histoire d’amour à remous.

Et non. Selena Gomez a expliqué sur son compte Twitter qu’elle était «dégoûtée» de ne pas pouvoir poster de photos de ses fans sur son compte Instagram comme elle en a l’habitude à la fin de ses concerts.

Alors panne de réseau ou de batterie? Aucun des deux. La chanteuse de 21 ans n’a pas vraiment expliqué pourquoi «ils» (mais qui? La CIA? Les francs-maçons? Les reptiliens? Les illuminatis?) ne lui avaient pas «permis» d’utiliser Instagram.

Selena Gomez a en outre «promis» à ses fans de passer les voir à la sortie du «Late Show», émission de David Letterman.