Etats-Unis: Madonna interdite de salles de cinéma à cause de sa «grossièreté»

Alice Coffin

— 

Madonna
Madonna — AFP

Madonna privée de cinéma. Non, la chanteuse n’a pas été punie pour ses talents décriés d’actrice, mais pour son comportement dans une salle obscure il y a quelques jours. Choqué de voir la diva envoyer un texto pendant la projection du film 12 Years A Slave, à New York, le groupe texan Alama Drafthous lui a interdit de mettre les pieds dans ses cinémas à travers le pays.

«Tant qu’elle n’aura pas présenté ses excuses aux fans de cinéma, elle n’aura pas le droit de regarder des films», a tweeté Tim League, le PDG du groupe connu pour sa politique très stricte en matière de civilité.

 

— Tim League (@timalamo) https://twitter.com/timalamo/statuses/388686093509738496">October 11, 2013

 

Il a expliqué à Entertainement Weekly que son tweet «était spontané, et davantage destiné à faire médiatiser les problèmes posés par la grossièreté des gens qui envoient des texto pendant les films». Au sujet de l’interdiction faite à Madonna de venir dans ses salles, il a précisé: «Je suis sérieux mais je ne pense pas que ça va vraiment affecter sa vie!»