Lââm, victime collatérale du coup de gueule de France Gall contre Jenifer

— 
La chanteuse Lââm
La chanteuse Lââm — TLMC/SIPA

France Gall ne s’est pas contentée d’allumer Jenifer lors de ses récentes déclarations. Elle en a profité pour critiquer plusieurs artistes qui avaient fait des reprises, indignes selon elle, de ses chansons. Parmi eux, Lââm et sa reprise de «Chanter pour ceux». France Gall avait expliqué, dans une interview au Parisien, «tout le monde adorait, ma mère aussi. Mais la fin en rap, ce n’est pas possible…»

Des propos qui ont choqué Lââm: «Je suis triste. Je respecte France Gall. Elle a le droit de dire ce qu'elle pense mais déjà, il n’y a pas de rap à la fin de la chanson.» Reçue par le Figaro, la chanteuse a expliqué qu’à l’époque de cette chanson, qui s’est écoulé à plus d’un million d’exemplaires et a lancé sa carrière: «je débutais dans le métier, je ne savais pas ce qu'il fallait faire. Je ne savais pas qui il fallait contacter.»

Un million de nouveaux fans de Berger

Lââm assure qu’à l’époque, comme Jenifer aujourd’hui, elle a cherché à rencontrer France Gall. «C'est normal qu'elle défende l'œuvre de Michel Berger. Mais si j'avais proposé ma chanson à France Gall, elle m'aurait dit non de toute façon et je ne serais pas là aujourd'hui... Un million de personnes ont aimé cette chanson. Des enfants ont chanté Michel Berger dans les écoles de banlieue jusqu'en Afrique...»

Lââm conclut par un appel à France Gall pour «aller manger ensemble et discuter de tout ça.» Jenifer, elle, s’est dit «très affectée» et ne veut «plus entendre parler de tout ça pour l’instant.»