Gérard Depardieu: «J'habite 1, rue de la Démocratie»

PEOPLE L'acteur Gérard Depardieu, venu jeudi à Nice, «se sent bien» en Russie avec un passeport russe et un domicile au «1 rue de la Démocratie»...

J.M. (avec AFP)

— 

L'acteur Gérard Depardieu, à la conférence de presse du premier festival de film russe, à Nice, le 6 juin 2013.
L'acteur Gérard Depardieu, à la conférence de presse du premier festival de film russe, à Nice, le 6 juin 2013. — VALERY HACHE / AFP

L'acteur Gérard Depardieu, venu jeudi à Nice promouvoir un nouveau festival de films en évitant les polémiques, «se sent bien» en Russie avec un passeport russe. «J'aimerais faire beaucoup de tourisme à l'intérieur des Républiques, d'abord en Mordovie où je suis domicilié. J'habite 1 rue de la Démocratie, à l'angle du boulevard du Bolchévisme et je m'y sens très bien», a précisé l'acteur avec un large sourire devant la presse.

«J’apprends le russe»

«Je porte ma culture française ailleurs. J'apprends le russe, je connais leur culture parce que j'ai appris à lire avec les classiques de la littérature russe», comme Pouchkine ou Dostoïevski, a-t-il souligné.

L'acteur de 64 ans est à l'initiative de ce premier festival du cinéma russe à Nice, programmé du 14 au 17 juin et axé sur la Maison Romanov (la dynastie qui régna en Russie de 1613 jusqu'à la révolution de 1917). Les classiques présentés viendront des archives centrales publiques du cinéma en Russie, Gosfilmofond.

«Je ne fuis pas le fisc»

«Cela fait quinze ans que je vis moins de cinq mois en France (et je paye mes impôts mais ce n'est pas ça l'important), j'ai toujours été un voyageur et un citoyen du monde, fidèle à ce que mon père m'a inculqué», a-t-il commenté. «Je ne fuis pas le fisc, si je l'avais fui je serais parti depuis longtemps».

Gérard Depardieu s'était vu octroyer la nationalité russe en janvier par le président Vladimir Poutine, après une polémique avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault qui avait qualifié de «minable» la décision de l'acteur de quitter la France pour la Belgique pour des raisons fiscales.

« Je m’endors parfois sur un scooter »

«J'adore les Français. Je ne suis pas dans les salons, je suis souvent dans la rue et souvent avec des gens qui travaillent. J'ai transmis des choses, j'ai une centaine d'employés, j'essaie de faire ce que je peux», a précisé Gérard Depardieu.

«Parfois je suis un peu trop amoureux de la vie. Je m'endors parfois sur un scooter, mais la police est très gentille avec moi», a-t-il ajouté, en référence à un jugement attendu à Paris pour un délit de conduite en état d'ivresse.

L'acteur s'est également déclaré «très ému» d'être à Nice, la plus russe des villes françaises, terre d'accueil de la Maison Romanov. Quelque 10.000 Russes vivent aujourd'hui à Nice, qui reçoit chaque année 200.000 touristes russes.