Dita Von Teese : «Je ne suis pas du genre “groupie”»

©2006 20 minutes
— 
La danseuse et mannequin américain Dita Von Teese, icône excentrique et épouse du chanteur de rock gothique Marilyn Manson, sera à l'affiche du "Crazy Horse" du 23 au 26 octobre pour huit représentations de son spectacle "Le Bain" créé aux Etats-Unis, a annoncé le cabaret parisien.
La danseuse et mannequin américain Dita Von Teese, icône excentrique et épouse du chanteur de rock gothique Marilyn Manson, sera à l'affiche du "Crazy Horse" du 23 au 26 octobre pour huit représentations de son spectacle "Le Bain" créé aux Etats-Unis, a annoncé le cabaret parisien. — Peter Kramer AFP/Getty/Archives

Dita Von Teese, 34 ans, strip-teaseuse américaine et épouse de Marilyn Manson.

Vous êtes toujours très apprêtée. Combien de temps mettez-vous chaque matin à vous préparer ?

Tout dépend de mon humeur. Ça varie entre une demi-heure et deux heures lorsque je dois me faire photographier. Mais vous savez, mettre un rouge à lèvres rouge vif ne prend pas plus de temps qu'un rouge à lèvres hydratant et transparent !

Le week-end, vous restez sur votre 31 ?

Toujours ! Je ne porte jamais de T-shirt ou de baskets. On peut être glamour et confortable en même temps.

Votre look attire l'attention, ce n'est pas un peu fatiguant parfois ?

Je suis la première à me regarder dans le miroir. C'est vrai que les autres me dévisagent, mais ça me fait plaisir.

Vos parents vous ont-ils encouragé dans votre choix de carrière ?

Ma mère a toujours compris mes envies. Elle sait que j'ai un bon jugement sur ce qu'il faut faire et ce qu'il faut éviter. Avec mon père, ça a été un peu plus compliqué. Mais en grand fan de Playboy, il m'a soutenue et a été très fier de moi depuis qu'il m'a vue en couverture du magazine.

Votre pire souvenir de strip-tease ?

C'était en Italie. J'avais des talons aiguilles très hauts. La scène était très glissante, il y avait du champagne et des fruits écrasés sur le sol. J'ai chuté. Mais qu'importe, si je tombe, je me relève et fais un grand sourire.

Racontez-moi votre rencontre avec Marilyn Manson...

C'était à Los Angeles, il y a six ans. Je connaissais sa musique mais pas sa tête. Lui, en revanche, avait vu des photos de moi sur le Net et voulait que j'apparaisse dans un de ses clips. Il a demandé à son agent de prendre contact avec moi, mais je n'étais pas libre pour le tournage. Marilyn en a profité pour récupérer mon numéro de téléphone. Je ne suis pas du genre « groupie » et je connaissais déjà pas mal de musiciens, alors je n'étais pas du tout impressionnée, même si maintenant j'affirme que c'est la plus grande rock-star du monde !

Vous projetez d'avoir des enfants ?

Nous profitons d'abord de notre vie de jeunes mariés. Je n'ai pas besoin d'avoir d'enfants pour me sentir femme. Marilyn est encore beaucoup trop extrême. Je suis sortie avec beaucoup de rockers, mais lui, il est vraiment torturé ! Pour l'instant, on élève nos chats et c'est déjà pas mal !

Recueilli par Cédric Couvez

Dita sera sur la scène du Crazy Horse (Paris 8e), du 23 au 26 octobre. Elle fera le célèbre numéro du « Bain » – dans un verre géant – créé en 1950 au Crazy.