« Dark Lens » ou quandles Ewoks arrivent en ville

— 
Delsaux réinvente Star Wars.
Delsaux réinvente Star Wars. — C. DELSAUX

Un stormtrooper dans la banlieue, un X-Wing en rase-mottes entre des immeubles de bureaux, C-3PO perdu dans une zone commerciale… Avec ces photos mêlant la rutilante imagerie des films Star Wars à la réalité urbaine, Cédric Delsaux a tapé dans l'œil de George Lucas. Très pointilleux quand il s'agit de détourner son œuvre, le cinéaste américain a cette fois donné son aval à la série « Dark Lens ». Après un ouvrage sorti aux éditions Xavier Barral, la Maison européenne de la photographie expose son travail.

L'Empire en contre-jour
Photographe de presque 40 ans, Cédric Delsaux avait déjà exploré et élevé au rang de lieux fabuleux des paysages urbains banals dans sa série « Nous resterons sur Terre », des zones post-industrielles nimbés de lumières et de mystères. L'utilisation de la mythologie Star Wars, elle-même recyclage space-opéra des mythes arthuriens ou bibliques, entres autres, lui permet de présenter ses paysages urbains comme des lieux où le fabuleux peut encore surgir. Mais un fabuleux violent, guerrier.Benjamin Chapon