Des satellites dans le Siel de la RATP

© 20 minutes

— 

Les satellites descendent dans le métro. Jusqu’au 4 mai, Eutelsat (opérateur de satellites), le Cnes (Centre national d’études spatiales) et l’ESA (Agence spatiale européenne) organisent à la station Auber un cycle de forums et des expositions sur le thème des « Télécommunications spatiales au service du citoyen ». Dès aujourd’hui, des experts traiteront, en public, de la télévision par satellite (à partir de 15 heures). Lundi, le thème sera le satellite et Internet, mardi la localisation des autobus. La RATP, partenaire de cette manifestation, bénéficie depuis 1995 d’une assistance par satellite pour son réseau de bus. « Dans un premier temps, on a mis en place un système de localisation des bus par satellite afin d’améliorer la sécurité de notre personnel. Aujourd’hui, l’ensemble du réseau est équipé », explique Michel Nivol, chef de projet Siel (système d’information en ligne) à la RATP. Une deuxième application de la localisation par satellite sert désormais à l’information aux voyageurs – dans le bus et aux points d’arrêt – et à la régulation des lignes. C’est le système Siel. « 32 lignes en bénéficient, sur les 260 que compte le réseau. L’objectif d’ici à 2005, est d’équiper 180 lignes. » A terme, l’ensemble du réseau devra fonctionner avec ce système. « Ensuite viendra la phase d’amélioration. D’ici à quelques années, peut-être s’appuiera-t-on sur un autre système de positionnement par satellite que le GPS. Le système européen Copernic, par exemple. » M. B.

plan Les possibilités offertes par les satellites sont nombreuses. Parmi celles-ci, la RATP réfléchit à faire de la cartographie embarquée dans les bus. « Au lieu d’avoir un plan du quartier basique, on aurait un plan dynamique. »