Paris va se serrer la ceinture

©2006 20 minutes

— 

Période de vache maigre à la Mairie de Paris. A trois jours du vote du budget modificatif pour 2006, une note de Bertrand Delanoë à ses adjoints, dont 20 Minutes s'est procuré une copie, présente un vaste plan d'économies pour arriver à boucler l'année. Dans ce document, les collaborateurs du maire sont appelés à « faire preuve de créativité pour stabiliser, voire réduire les dépenses ». Tout un programme. Premiers concernés par ces coupes : les employés de la Ville, dont la masse salariale « devra être contenue dans une limite de 2,1 % ». Parallèlement, ce plan compte « faire preuve d'une extrême réserve en matière d'emplois : seules les ouvertures d'équipements nouveaux pourront justifier des créations d'emplois, ce qui exclut tout autre type de renforcement ». Les personnels de la petite enfance, qui réclament des postes supplémentaires depuis le début de l'année, et à qui la Ville répond qu'elle voudrait bien les satisfaire mais qu'elle ne trouve pas assez de personnel qualifié à embaucher, apprécieront.

Les services administratifs sont eux invités à « réaliser un effort d'économie de 25 millions d'euros », grâce à « des suppressions et des rationalisations de dépenses ».

Enfin, les associations ont du souci à se faire, car le maire de Paris demande à ses ouailles d'être « plus actif pour aider les associations, notamment celles à qui la Ville verse les subventions les plus importantes, dans leur recherche de financement alternatif ». Un « cadrage serré », concède le maire.

Magali Gruet