Baignade sauvage au bord du fleuve

©2006 20 minutes

— 

En ces temps caniculaires, farniente et baignade animent les berges de la petite commune de Vulaines-sur-Seine (77). Ces bords de Seine là sont aux antipodes des quais parisiens : en journée, les vacanciers lézardent sur les pelouses ou piquent une tête, le soir ils organisent des barbecues. « L'eau n'est pas très propre, mais au moins il n'y a ni papier ni détritus », estime un jeune garçon occupé à barboter autour d'un ponton avec quelques camarades. Le cadre change de la capitale, mais l'eau reste la même. Pourtant, contre toute attente, la pollution n'inquiète pas les Seine-et-Marnais. « Il faut juste éviter de boire la tasse et de se baigner durant les quatre jours suivant un orage », explique un grand-père venu profiter des lieux avec ses petits-enfants. En cas d'orage, les stations d'épuration fonctionnent mal et les égouts se déversent dans la Seine. Il faut alors attendre quelques jours que l'eau polluée s'écoule.

Le principal danger, ce sont les péniches qui ne passent qu'à quelques mètres des nageurs. «Attention aussi aux dénivelés, créés il y a plusieurs années par d'anciennes carrières, et au courant, qui peut surprendre les nageurs », prévient une habituée. Mais rien ne semble pouvoir arrêter ces plaisanciers franciliens, tous ravis de pouvoir s'offrir une petite baignade.

Pauline Théveniaud

Tout près de Vulaines, la commune de Bois-le-Roi (77) est équipée d'une base de loisirs. La baignade dans la Seine y est surveillée et il est possible d'y faire de la planche à voile. Renseignements au 01 64 81 33 00.