Delanoë soutient Pau-Langevin comme candidate

©2006 20 minutes

— 

Bertrand Delanoë est entré mardi dans la danse infernale de la 21e circonscription. Depuis plusieurs mois, le Parti socialiste s'écharpe pour savoir qui sera son candidat aux prochaines législatives. Pour cause de parité, le député-maire sortant Michel Charzat a accepté de ne pas se représenter, à condition d'être candidat aux municipales. Il a ensuite présenté sa jeune protégée, Sophia Chikirou, pour prendre sa suite. Celle-ci espérait un vote des militants de la section, pensant qu'il lui serait favorable. François Hollande était d'accord. Sauf que samedi, lors de la convention nationale du PS, des militants s'indignent : on ne compte qu'un seul candidat noir en France métropolitaine. George Pau-Langevin, avocate militante antillaise, implantée dans la 21e circonscription, risque de se retrouver sans fauteuil. Tout un symbole. « Je ne vais pas être parachutée dans l'Indre alors que je travaille sur Paris depuis trente ans » s'indigne-t-elle. Delanoë lui donne son soutien mardi mais Charzat menace d'être candidat dissident s'il n'y a pas de vote et Chikirou exclut de se muer en suppléante : « Je suis portée par un courant [elle est proche de Fabius], pas par un lobby. Faudra-t-il en créer un pour les Maghrébins ? Je refuse cette logique communautariste. » George Pau-Langevin s'emporte : « Qui est-elle pour me donner des leçons ? Je suis soutenue bien au-delà de la communauté antillaise. » Décision en principe la semaine prochaine.

Michaël Hajdenberg